Tribune libre décembre 2022

0
193

Les Bellifontains au Cœur

Lors du conseil municipal du 14 novembre, notre collègue Dominique LECERF a interrogé la majorité municipale sur la sécurité et les incivilités :

« Nous sommes sollicités par de nombreux bellifontains, sur les dépôts sauvages, incivilités, vandalismes, qui demandent à ce que la ville veille à leur sécurité et leur bien-être.

Ils semblent favorables à l’utilisation de caméras de surveillance dans des lieux ciblés. Chacun connaît ici les endroits de ces dépôts sauvages, les rues jonchées de déchets (…), bruits intempestifs…, sans parler des déjections canines qui polluent de nombreuses rues.

Leur question est simple. Comment la ville envisage de combattre ces fléaux qui empoisonnent la vie des bellifontains ? »

Aucune réponse sérieuse n’a été apportée ni en conseil, ni en dehors, par la majorité municipale.

Ces incivilités nuisent pourtant réellement à la vie quotidienne des bellifontains. C’est le cas de la Place d’Armes où un collectif s’est créé dénonçant des agressions, des rodéos, des résidus de bouteilles d’alcools intervenants tard dans la nuit.

Pour lutter contre cela, la réponse de la Municipalité est de rendre le parking Place d’Armes payant le soir. C’est insuffisant. C’est également incohérent : pas plus tard que cet été, le nouveau Maire a décidé de prolonger l’exploitation de ce parking, censé être fermée fin 2020 ( ! ), jusqu’en… 2028. Nous avions proposé pour notre part, dès 2020, de rendre cette place aux piétons et de substituer ce parking par un parking relais, situé au Bréau, relié au centre-ville par des navettes électriques.  Nous n’avons pas été écoutés.

Des mesures concrètes existent pourtant et peuvent être mises en place rapidement. Nous avons ainsi proposé : rondes de nuit de la police municipale jusqu’à la fermeture des bars ; utilisation de la vidéoprotection pour identifier les auteurs de ces infractions et vidéoverbalisation, qui existe depuis 2008, pour sanctionner les infractions.

Notre groupe travaille à vos côtés, et propose encore et inlassablement des solutions concrètes. Souvent rejetées de prime abord, elles finissent ensuite par faire leur chemin…même si la mise en place reste perfectible.

Par ailleurs, la place de notre tribune est encore réduite (2743 signes, signatures et espaces compris) du fait de l’attribution d’un espace à un ex-adjoint au maire siégeant maintenant dans la minorité.

Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici