Exclu : le programme du maire sortant dévoilé par erreur…

0
699

VotremairepartilL1-630x0-630x0

Cher tous,

Vendredi 20 décembre, de nombreux Bellifontains ont été surpris de recevoir dans leur boîte mail un envoi de « L’accueil FLC » avec comme seul message une pièce jointe intitulée « Un programme en 10 points » que nous reproduisons ci-dessous. Le mail a été envoyé à l’ensemble du personnel de la Mairie

L’auteur du message n’est autre que l’épouse de Daniel Raymond, l’un des fondateurs du collectif pour la démolition de la Halle et rédacteur de très nombreux billets parfois violents sur le sujet, et pressenti pour intégrer la liste de Frédéric Valletoux.

Cet envoi totalement inapproprié a donné lieu à un sévère rappel de la part de la Présidente de FLC que nous reproduisons :

Mesdames, Messieurs,

Vous avez reçu hier un courriel accompagné d’une pièce jointe, envoyé depuis l’adresse mail de l’accueil de l’association FLC.
Vous aurez compris qu’il s’agissait d’une erreur de routage, due à une initiative privée, qui a valu à son auteur un avertissement solennel comme il se doit en ce cas, pour utilisation illicite des moyens professionnels.

Le Conseil d’Administration, que je préside, tient par ce message à vous assurer qu’il garantit l’indépendance et le respect des statuts de FLC, valeurs auxquelles je veillerai tout particulièrement au delà de cet incident.

Isabelle Olzenski

Présidente du Conseil d’Administration de FLC
Au dela du rappel à l’ordre plus que normal, nous pouvons légitimement nous interroger sur l’ampleur de l’utilisation des moyens par la collectivité pour la campagne municipale du Maire sortant.
Entre les réunions de quartier qui se transforment en réunions de bilan / programme, les visites de quartier utilisées à des fins électorales, les rencontres sur l’Europe qui deviennent des réunions de soutiens, les réunions de campagne en Mairie etc, on constate que le Maire sortant a tendance à confondre sa position de maire sortant et celle de candidat.
Parmi les soutiens du maire sortant, on ne peut d’ailleurs que s’étonner du nombre de personnes bénéficiant directement ou indirectement des bonnes grâces de la Mairie… nous aurons l’occasion d’en reparler.
Voici donc en exclusivité le programme du maire sortant à sa réélection ou, tout du moins, une version bien avancée !

Un programme en 10 points intégrant pour moitié d’entre eux la continuité de l’action menée dans le dernier mandat et pour l’autre moitié des nouveautés à construire et initier.

1/ Fiscalité allégée

Le budget d’une commune ne se gère pas comme celui d’un foyer. Les paramètres pris en compte sont plus complexes et les postes d’investissement et de fonctionnement ne sont pas répartis selon les mêmes règles. Il n’empêche qu’une simple loi mathématique relie la gestion de ces deux budgets : Le poids de la dette ne doit pas étouffer la « vie » quotidienne. Comme le poids de la fiscalité locale ne doit pas étouffer la vie des administrés.

Lors du dernier mandat, la municipalité s’était engagée – et a tenu sa promesse – de ne pas augmenter sa  participation à l’impôt local plus que le taux l’inflation. Cet engagement tenu n’a pas forcément été perçu par les administrés en raison de l’augmentation des bases, dues à l’Etat et de l’augmentation conséquente du pourcentage d’imposition décidé par les autres bénéficiaires de la taxation  locale.

Afin de clarifier le message et diminuer encore la pression fiscale sur les Bellifontains en cette période de crise difficile pour tout le monde,  la municipalité s’engage dans une politique de « fiscalité 0 ». Stabilité des taux d’imposition pendant l’intégralité du mandat. Un choix mûrement réfléchi qui sera conforté par un effort soutenu pour une gestion saine de la dette. Comprenez des efforts constants pour maintenir le niveau d’endettement à son niveau actuel – parfaitement raisonnable pour une commune de notre taille – et si possible de la faire baisser.

2/ Environnement protégé

Tous ceux qui viennent à Fontainebleau – et en premier lieux ses habitants – savent que Fontainebleau, en plus d’être une ville où il fait bon vivre, est un bijou d’histoire dans un écrin de forêt. Cet équilibre savant entre patrimoine, nature, vie quotidienne et nécessaires évolutions modernes doit être conforté, amélioré, pérennisé. Il doit être à la fois au cœur de l’ensemble de nos démarches et faire l’objet d’une réflexion spécifique. Loin des contraintes exclusivement « écologiques » notre conception de la préservation de l’environnement, de notre environnement passe par cette double démarche de protection de notre écrin forestier et de « valorisation environnementale » de toutes nos démarches urbaines.

Gestion valorisée des déchets, priorité donnée aux filières courtes, valorisation de nos richesses naturelles, dématérialisation administrative…. La protection et valorisation de l’environnement est non seulement nécessaire, mais également profitable pour tous, à court comme à long terme.

3/ Economie confortée

Fontainebleau n’est pas une ville nouvelle. Vous vous en étiez rendu compte. L’Etat n’est pas là pour nous pourvoir en équipements et terrain viabilisés. Pas une ville nouvelle, mais une ville d’histoire riche en patrimoine et en valeur ajoutée pour une économie en quête de repères. Si les possibilités d’implanter de nouveaux locaux commerciaux, administratifs, universitaires, etc. sont limitées nous comptons poursuivre nos démarches innovantes pour implanter au cœur de notre ville sans la dénaturer des emplois aussi bien liés à la consommation, qu’à la gestion, l’économie traditionnelle et numérique ou l’administration.

La pérennisation de l’économie locale est un savant équilibre entre conservatisme et innovations. Notre volonté est d’associer le monde de l’entreprise, petite, moyenne et grande à notre gestion quotidienne. Intégrer leurs besoins dans nos priorités aux côtés de celles des administrés. L’immobilisme c’est la mort, la révolution aussi, L’innovation respectueuse des équilibres voilà ce pour quoi nous avons œuvré et que nous comptons développer. 

4/ Logement qualitatif

Le diagnostic de la situation du logement sur Fontainebleau est extrêmement paradoxal. Ville d’histoire à l’habitat naturellement ancien, dont le périmètre est protégé par le château et la forêt, Fontainebleau n’en est pas moins une ville qui répond aux exigences légales en matière de logement social. Aux anciennes, c’est-à-dire un minimum de 20% de logements sociaux, et très bientôt aux nouvelles normes qui fixent le seuil à 25% !

Cette offre large et de qualité de logements sociaux, si elle ne suffit pas encore à répondre pleinement à la demande, ne cesse de s’étoffer. Nous avons et nous aurons toujours comme priorité d’élargir cette offre, soit en réhabilitant des locaux anciens qui nécessitent une profonde transformation, soit en exigeant des promoteurs une  mixité dans leurs programmes.

Dans le même temps nous poursuivrons l’action initiée depuis le début du précédent mandat pour aider les Bellifontains à réhabiliter leurs logements. Qu’il s’agisse d’habitations principales ou de logements locatifs.

Notre politique du logement passe, non seulement par un soutien aux acteurs traditionnels que sont les bailleurs sociaux, mais également par des initiatives ciblées, adaptées aux spécificités de notre commune. Fontainebleau plait, Fontainebleau attire… et les prix montent. Ainsi en va le marché. Mais nous avons toujours et voudrons encore résoudre cette difficile équation qui doit permettre à tous de profiter d’un cadre de vie rare, recherché et donc cher.

5/ Propreté irréprochable

Gérer une ville est un perpétuel défi. Anticiper l’avenir, corriger le passé et gérer le présent. Les charges d’une équipe municipale sont diverses, innombrables et passionnantes. Mais l’une d’elles est primordiale, se conjugue juste après les solidarités : la propreté de la ville.

Une ville vit, s’agite, produit, consomme et… génère des déchets. La plus verte se couvre de feuilles mortes, la plus propre se couvre de containers, la plus sale sent mauvais. Toutes doivent, jour après jour, faire l’objet de soins multiples pour conserver leurs atouts.

Nous avons, ces dernières années, restructuré le système de collecte en introduisant le tri-sélectif. Des progrès restent à faire quant au tri lui-même, à la gestion des containers et la valorisation globale. Avec un double objectif, la diminution de la facture et l’amélioration de la propreté.

Le nettoyage de la ville au quotidien a aussi connu des évolutions notoires avec le redéploiement d’agents pour intervenir avec toute la panoplie d’outils à notre service, de la balayeuses ultra-moderne aux équipes piétonnes qui interviennent sur ces détails qui font toute la différence. Beaucoup reste à faire, de la part de l’administration, comme de la part des particuliers. Si une ville est sale, c’est la faute de la municipalité. Si une ville se salit c’est la faute de tout un chacun. Nous envisageons des actions partagées entre agents et habitants, quartier par quartier, rue par rue. Aussi bien pour intervenir au cœur des situations problématiques que pour identifier et éradiquer les causes des « incivilités », passives ou actives.

Fontainebleau à la chance d’être une ville au commerce de centre-ville plus dynamique et plus prospère que ses voisines. Un travail a été mené avec les commerçants et leurs associations représentatives pour qu’ils puissent bénéficier d’une ville propre et accueillante pour conforter leurs chiffres d’affaires, mais également pour que leurs activités ne pèsent pas en termes de déchets sur la qualité de vie générale. La législation sur le stockage et la collecte des déchets va encore changer. Nous serons aux côtés des particuliers, comme des entrepreneurs, pour offrir les solutions les plus performantes et les moins pénalisantes pour l’économie, l’environnement et la qualité de vie.

6/ Circulation apaisée

Ville 30, ville cyclable, rue piétonne, priorité à droite, signalisations renforcée. La ville se doit d’être partagée entre ses différents utilisateurs. A chacun son rythme, à chacun sa place. En harmonie et en toute sécurité. Notre idée n’a jamais été et ne sera jamais de pénaliser un moyen de transport par rapport à un autre. Du bus express au piéton flâneur, chacun doit avoir son espace et ses priorités. Le piéton n’est pas prioritaire face à la voiture, pas plus que cette dernière ne l’est par rapport aux vélos. Nous avons cherché et souvent trouvé cet équilibre qui permet à chacun de vivre en harmonie. Mais ce travail non seulement ne se fait pas en un jour, mais il doit également faire l’objet de rappels et d’adaptations permanentes.

Lors du dernier mandat plusieurs axes majeurs ou secondaires du centre ville ont été refaits avec trois préoccupations majeures. La qualité du revêtement pour une circulation non bruyante ; des espaces de taille suffisante pour les cyclistes, une signalisation repensée pour une sécurité optimale. Les espaces d’arrêt des transports collectifs ont également été réalisés afin d’en faciliter l’accès et de perturber le moins possible la fluidité de l’ensemble du trafic. Un gage de bonne entente et de respect.

Le passage à la limitation à 30 kilomètres/heure enfin, permettra une fois qu’elle sera adoptée par tous, de faire disparaitre les tensions et risques de collisions.

Il nous faudra affiner chacun des points évoqués, avec les usagers et les spécialistes afin d’optimiser encore cette cohabitation pacifique, apaisée et sécurisée entre tous les modes de transport.

7/ Familles accompagnées

L’attractivité d’une ville s’est aussi – d’abord ? – sa capacité à accueillir les familles dans des conditions optimum. Proposer des équipements et animations dès la petite enfance, accompagner de façon dynamique la vie scolaire, encadrer et animer une jeunesse en quête de repères, tisser des liens intergénérationnels.

Le rajeunissement de la population a modifié la donne dans le monde de la petite enfance. Nous avons accompagné cette évolution ces dernières années et identifié les nouveaux besoins. Ceux-ci sont désormais intégrés à notre planning de travail pour la prochaine mandature avec comme élément phare la création d’un centre multi accueil dans le quartier du Bréau et une deuxième antenne du RAM (Relais Assistante Maternelle) dans le secteur des Lilas.

Dans le grand monde du primaire, nos actions ont été nombreuses et nos projets le sont encore plus. Après avoir construit un nouveau gymnase à Lagorsse et remis l’ensemble des écoles aux normes, nous prévoyons aujourd’hui de poursuivre nos actions dans l’accompagnement des enseignants. Poursuite du programme d’enseignement des langues étrangères dès la maternelle, introduction du numérique dans les classes. Les travaux structurants ne seront pas oubliés avec la création d’une école primaire au Bréau et la poursuite des travaux dans les autres écoles.

Les adolescents ont pu découvrir la Nébul et ses nouvelles animations lors du dernier mandat. L’offre va encore s’étoffer avec une accessibilité accrue dès le début 2014. D’autres projets sortent des tiroirs et seront mis sur pied avec les jeunes eux-mêmes, journal inter-écoles, fête de la jeunesse, etc.

8/ Education prioritaire

Du primaire international à l’école publique Léonard de Vinci, aux masters les plus réputés de la planète économique à l’INSEAD, en passant par des IUT des lycées professionnels et des classes préparatoires performantes, Fontainebleau offre ce qui se fait de mieux dans quasiment tous les domaines de l’éducation. Et les mines ? sujet non terminé

9/ Sport participatif

Plus fort que Tintin qui réunissait un public de 7 à 77 ans ! Le sport bellifontain, fédère une population dont l’amplitude d’âge est encore plus impressionnante. 3 ans, 30 ans, 50, 60 ou 70 ans et plus si affinité. Tous les Bellifontains peuvent trouver dans leur ville une structure pour pratiquer l’activité sportive qui leur convient. Création d’un gymnase, soutien aux associations, mise à disposition de salles, rénovation des installations existantes, soutien aux événements grand public, la pratique sportive de masse est au cœur de nos préoccupations. Avec le complexe de la Faisanderie qui s’offre sous notre impulsion et celle de la Communauté de Communes un avenir digne de son cadre, les installations dans les enceintes scolaires et les grands équipements de pleine nature comme le Grand Parquet dont la montée en puissance se fait chaque jour un peu plus sentir, Fontainebleau est en train de transformer l’essai sportif. Mais ce n’est que la première mi-temps, nous ne comptons pas nous arrêter là.

Nous l’avons dit le prochain mandat va voir renaître la tribune d’honneur de la Faisanderie et les installations connexes, mais nous poursuivrons également nos efforts en direction des acteurs sportifs. Nous voulons gagner, mais aussi voir tout le monde participer.

10/ Intercommunalité développée

Les plus anciens se souviendront du district de Fontainebleau-Avon actif jusque dans les années 80, ancêtre du regroupement de communes. Cette première pierre de la construction de l’intercommunalité a été un socle solide sur lequel s’est lentement construite l’intercommunalité, d’abord avec Avon, puis chaque jour un peu plus avec les communes avoisinantes. Lors du précédent mandat nous avons, avec nos partenaires, multiplié les mutualisations de moyens et accéléré les transferts de compétences quand l’utilité semblait évidente, rentable et bénéfique aux administrés.

Plusieurs « gros » dossiers ont été montés et lancés lors du mandat écoulé, comme la rénovation du Stade de la Faisanderie, du Grand Parquet. Le travail n’est pas encore fini que déjà d’autres projets portés par la Communauté de Communes voient le jour, comme le soutien à la réalisation d’un nouveau cinéma au Bréau.

Le développement de la Communauté de Communes est une chance pour l’ensemble de ses acteurs. La mutualisation des moyens, la force du travail en commun, le partage des équipements et des spécificités profitent à tous.

Le transfert des compétences des mairies vers la Communauté de Communes, s’il est nous l’avons dit une réelle opportunité à saisir, peut être vécu par certain comme une perte d’identité. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avançons sur cette partie de dossier de manière posée et réfléchie. La réalité administrative n’est rien  sans l’implication des hommes et femmes de terrain.

11/ Jardins publics et partagés

Matériellement, une ville ce n’est pas que des voitures, des immeubles, des rues macadamisées. La verdure, l’eau canalisée, une minéralisation calculée en sont également des éléments essentiels. Certains vous diront que le territoire de la commune est composé à çà 95 % d’espaces verts avec une forêt distinguée par l’UNESCO ; que les jardins privés ne manquent pas dans la ville ;  que l’entretien du végétal coûte cher ; que les jardins du château suffisent ; que l’important est ailleurs ! Soit. Mais une ville de son centre à sa périphérie se doit d’offrir des poses de nature, temps de repos, des espaces de respiration, des taches de couleurs.

Car tous ne peuvent se rendre en forêt, tous n’ont pas la chance d’avoir un jardin privé ; tous n’ont pas accès aux jardins familiaux. La collectivité se doit d’offrir ces espaces en marge de  la frénésie quotidienne. Pour les personnes âgées, pour les plus jeunes, pour les rêveurs, pour les amateurs de nature. Ces espaces verts contrôlés sont également des lieux de créations artistiques, des marqueurs de saison.

L’eau souvent enfouie, mal vécue, se doit d’être réhabilitée. Surtout à Fontainebl…eau. Et le grès si intimement lié à notre forêt est souvent masqué, recouvert, caché. L’eau et le minéral doivent ressortir au grand air en complément des arbres et des fleurs. C’est dans cet esprit que seront développés nos projets d’aménagement urbain, à commencer par celui de la requalification du cœur de ville, avec en son centre la place de la République enfin débarrassée de sa chape de béton. Un acte fondateur du renouveau de la ville dont les Bellifontains dans leur écrasante majorité rêvaient depuis des décennies.

12/ Tourisme : partenaire

13/ Europe : associée

14/ Attractivité : renforcée

15/ Administration : essentielle

16/ Attractivité : renforcée déjà 14)

17/ Transports : cohérents

18/ Démocratie : intelligible

19/ Avenir : réfléchi

20/ Ecoute : soutenue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here