Palissades Place de la République : le grand bluff

0
767
Mieux vaudrait enlever les plantes avant de fermer totalement la Place...
Mieux vaudrait enlever les plantes avant de fermer totalement la Place...
Mieux vaudrait enlever les plantes avant de fermer totalement la Place…

Cher tous,

Depuis jeudi, des palissades de chantier sont en installation sur la Place de la République. Officiellement, et à grands coups de communication (des « fresques » vont prochainement être installées sur les palissades… Combien ont-elles coûtées ?), le chantier de la Place de la République va commencer, c’est imminent.

Etrange calendrier que d’annoncer le lancement d’un chantier à moins de deux mois des élections. Encore plus étrange que, comme par magie, on nous annonce un démarrage général de travaux : cinémas à la Halle de Villars, Faisanderie et j’en passe. 

La réalité est beaucoup moins glamour. A part la démolition (encore !) d’une tribune à la Faisanderie, le chantier n’est pas lancé et doit encore fait l’objet d’arbitrages en Communauté de Communes. A part la démolition (encore et toujours !) des bâtiments adjacents à la Halle de Villars, rien n’est avancé : le permis de construire n’est toujours pas accordé et problèmes de sécurité persistent.

Place de la République, la réalité est simple : à part le démarrage de fouilles, rien n’est prévu. Et pour cause :

1/ Interparking n’a pas encore de permis de construire accepté pour le parking. Un tel examen de permis prend de 3 mois à 6 mois, sans compter les deux mois de période de recours réglementaire

2/ Les sondages de sol (que nous ne manquerons pas de demander lors du prochain Conseil Municipal) semblent avoir montré que la construction du parking risquait de déstabiliser le bâtiment de la Mission. Des renforcements complémentaires pour plusieurs centaines de milliers d’euros seraient nécessaires : une renégociation des termes contractuelles s’imposerait donc avant un hypothétique démarrage de chantier !

3/ Le bilan économique est plus que mitigé pour le nouveau délégataire. Après des investissements conséquents en 2013, Interparking ne gagne pas d’argent suite à divers retards (Boufflers) et à une tarification inadaptée. Le parking Boufflers est régulièrement vide ; dans ces conditions, on peut dire que le maire sortant a réglé – à sa manière – la problématique du stationnement 😉

4/ La Ville ne possède pas le budget pour lequel les investissements sont annoncés. Lorsque l’on sait que la Ville investit environ 4M€ par an (et encore, grâce à un emprunt de 2M€ annuel !) dont 2M€ d’investissements incompressibles (une rue par an et les investissements nécessaires au fonctionnement des services), on ne comprend pas comment le maire sortant annonce vouloir consacrer 2,7M€ par an à la Place de la République. Cela signifie tout simplement laisser tous les autres investissements de côté. Adieu l’Eglise, la Villa Lavaurs et tous les autres éléments du patrimoine municipal !

Rassurez-vous la communication municipale sera bien rodée comme avant les élections municipales de 2008 où des échafaudages avaient été posées à la bibliothèque. Mais la réalité, notamment financière, est elle aussi très tenace. Tellement tenace qu’on ne peut pas s’en affranchir…   

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here