La fronde des commerçants du centre-ville étouffée ?

0
709

Cher tous,

Ça gronde chez les commerçants et, du côté de la Mairie, on emploie tous les moyens pour que cela ne se sache pas !

Il y a de cela quelques jours, quarante deux commerçants ont signé la pétition ci-dessous, réclamant le retour du Marché Place de la République. Du « bon sens » somme toute alors que rien n’est prêt pour commencer les travaux du parking sous la Place voulu par le Maire.

Pétition 1

Pétition 2

Le lundi 21 octobre, les commerçants mécontents ont pris rendez-vous avec le journaliste de la République de Seine et Marne pour évoquer leur situation et attirer l’attention sur leur cas. Rendez-vous était donc pris pour mercredi 23 octobre.

Informé de cette rencontre, le Maire a donc organisé une réunion avec ces commerçants frondeurs le lendemain,  mardi 22 octobre. Les participants ont été surpris lorsque le Maire les a informés qu’il était au courant qu’une rencontre avec la presse était prévue le lendemain et leur a demandé s’ils pensaient « que c’était vraiment la bonne solution pour avoir de bons rapports avec la Mairie que d’aller s’épancher dans la presse ». Une remarque moitié ironique et moitié intimidante… qui a débouché sur l’annulation du rendez-vous avec la presse le lendemain !

Au cours de cette réunion, le maire sortant s’est également permis de critiquer les idées de Richard Duvauchelle, candidat aux élections municipales des 23 et 30 mars prochains, en déclarant que « ceux qui vous promettent un parking souterrain à Boufflers racontent n’importe quoi car c’est impossible ». Premier mensonge délibéré puisque tous les plans existent à la Mairie concernant ce projet et ce depuis la fin des années 1990… Il a également déclaré « et pendant ce temps là, on laisse l’Ermitage crever en ne faisant pas le projet du Bréau ». Deuxième mensonge grotesque puisque les comptes de l’Ermitage (officiels, disponibles sur le site infogreffe.fr) indiquent qu’en 2012, le résultat net est de 172 614€ pour un chiffre d’affaires en hausse à 1 814 152€. Le maire sortant a également omis de mentionner que le projet du Bréau serait financé par le contribuable local qui prend le risque financier à hauteur de 5 800 000€ (garantie d’emprunt de la communauté de communes). Pourquoi s’évertuer à vouloir à tout prix démontrer l’indémontrable ? Pourquoi dénigrer les projets des autres en recourant aux mensonges ? 

Les commerçants ont pu apprendre au cours de cette même réunion qu’à partir du 4 novembre, des carottages auront lieu Place de la République pour faire des « études de sol ». Il semble effectivement qu’elles soient nécessaires. C’est dommage qu’elles n’aient pas été faites au préalable. La rumeur dit en tout cas qu’en démarrant l’assèchement des murs de l’église, les services de la Ville se sont aperçus que la situation de la Place de la République était comparable à celle de la bibliothèque. A savoir des cours d’eau souterrain qui ont été déviés dans le temps et qui nécessitent aujourd’hui de lourds investissements de consolidation. Le projet de parking Place de la République prendrait-il l’eau ?   

En attendant, une nouvelle réunion avec les commerçants et le maire sortant est prévue le 29 octobre… ambiance assurée !

commercants

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here