Halle du Marché : « Je démolis quand je veux » est de retour…

0
684
Le Parisien
Le Parisien
Le Parisien

Cher tous,

Le Ministère de la Culture a finalement décidé de ne pas classer la Halle du Marché de Fontainebleau, après quelques mois d’étude sur le sujet. Officiellement, ce bâtiment ne présente pas un intérêt suffisant pour lui accorder une protection. Officieusement, il semblerait que la Municipalité ait fait comprendre au Ministère qu’elle utiliserait tous les moyens légaux pour obtenir des indemnités si un classement devait avoir lieu. Passons sur les méthodes, le résultat est finalement le même.

La conséquence directe et immédiate est que la Municipalité va enfin pouvoir détruire cette Halle dont l’esthétique lui déplaît très fortement. Si l’on peut comprendre cet argument, on ne s’expliquera dès lors jamais comment la même Municipalité peut trouver esthétique le projet d’hôtel Campanile situé Boulevard Magenta… 

Plus généralement, le problème a une nouvelle fois été pris à l’envers par Frédéric Valletoux et son équipe. Le débat a été focalisé sur l’esthétique du bâtiment et non sur son utilité. De la même manière, la cohérence de la politique municipale sur le sujet laisse à désirer : en 2008, dans son programme de campagne, le candidat Valletoux était résolument opposé à la mise en place d’un parking souterrain Place du Marché, pour ne pas créer « d’aspirateur à voitures » en centre-ville. Aujourd’hui, il défend le coup de balayette sur la Place en démolissant la Halle, puis l’aspirateur dans un second temps. Allez comprendre !

En complément, vous trouverez ci-dessous la position de Richard Duvauchelle sur le sujet, position que bien évidemment je partage car elle replace le débat dans son ensemble sur la vision à terme du centre-ville de Fontainebleau. Le Parisien résume également la position des différents acteurs sur le sujet…

Communiqué de presse Richard Duvauchelle – 21 juillet 2013

Suite à la décision du Ministère de la Culture et à l’annonce de Frédéric Valletoux concernant sa destruction prochaine, Richard Duvauchelle tient à réagir.

« Frédéric Valletoux a focalisé le débat sur l’esthétique de la Halle, sans tenir compte de la crise économique qui affecte aussi nos commerces sédentaires et forains, et sans réfléchir à son utilité première, à savoir abriter clients et commerçants du Marché lors des 140 jours de pluie annuels à Fontainebleau. S’il détruit la Halle alors qu’il n’a prévu aucun financement pour le réaménagement de la Place, la priorité de mon équipe sera d’en reconstruire une le plus rapidement possible pour conforter l’avantage concurrentiel du Marché de Fontainebleau par rapport aux villes avoisinantes. Je ne suis pas favorable à un « marché à la parisienne » tel que l’envisage Frédéric Valletoux.  »

Et d’ajouter :  » En 2008, Frédéric Valletoux était contre un aspirateur à voitures sur la Place du Marché. Aujourd’hui, il défend le contraire sans aucune cohérence de vision pour Fontainebleau. Je défends pour ma part l’idée d’un parking souterrain à Boufflers, couplé à un centre socio-culturel qui incluerait prioritairement un vaste cinéma de centre-ville. De manière plus générale, il faut conforter et pérenniser l’activité et l’animation du centre-ville de Fontainebleau et lui rendre son titre de poumon économique du sud Seine et Marne.

En 2014, les Bellifontains auront le choix entre deux visions pour le centre-ville de Fontainebleau : un Marché à la parisienne et un multiplexe en périphérie de la Ville pour Frédéric Valletoux ou un Marché avec une Halle et des cinémas en centre-ville pour mon équipe. » conclut Richard Duvauchelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here