Extension des contre-sens cyclables : Oui, mais en toute sécurité

1
667

Cher tous,

Favoriser le développement du vélo pour les déplacements les plus courts est une bonne chose. La France est très en retard dans ce domaine par rapport à nos voisins européens. Depuis plusieurs années, l’État incite donc les collectivités locales à s’atteler au développement de la pratique du vélo.

Le contrat Réseau Vert en est une déclinaison régionale. La Région participe aux aménagements mis en œuvre pour les aménagements cyclistes de 30 à 50% de subventions selon les voies cyclables. Fontainebleau a signé en 2009 un contrat Réseau Vert que j’ai mis en place en tant que conseiller délégué en charge du Plan Vélo.

La Ville entre aujourd’hui dans sa phase 2 du contrat avec 9 nouvelles rues mises à contresens cyclables. Marquages au sol et panneaux ont été installés.

Dans le déploiement des contresens cyclables, la sécurité reste primordiale afin d’éviter tout accident ou collision. Il est admis par tous les acteurs du domaine que les croisements sont les endroits les plus délicats et les plus dangereux pour les cyclistes. Je reste donc dubitatif sur le marquage au sol ci-dessus (photo prise au croisement de la rue Anne-Marie Javouhey et de la rue Lagorsse). En tant qu’automobiliste ou cycliste, cela donne davantage l’impression d’un pot de peinture vidé au sol qu’un marquage censé assurer la sécurité de tous… Il faut remédier à ces situations pour ne pas mettre en danger les utilisateurs.

En résumé : oui aux contresens cyclables mais en toute sécurité pour les piétons, cyclistes et les automobilistes.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here