Défilé du 14 juillet à Fontainebleau : retour aux sources

0
1616
Défilé militaire du 14 juillet 2012 – Ville de Fontainebleau

 

Cher tous,

Le traditionnel défilé du 14 juillet était de retour cette année à Fontainebleau, après une longue absence, pour la plus grande satisfaction des petits et des grands. Les militaires défilaient dans la cité impériale tandis que leurs collègues étaient sur les Champs-Elysées.

Puis ce fut au tour des gendarmes du Centre national de formation à la sécurité routière, de retour des Champs-Elysées, de parader rue Grande et au Château de Fontainebleau.

C’est indubitablement un beau moment qu’a vécu Fontainebleau et qui n’était pas sans rappeler le défilé de la Garde Républicaine en 2009.

Un retour en source aux sources qui s’accompagne d’un retour des militaires à Fontainebleau. En effet, un centre de formation initiale de la gendarmerie nationale ouvrira ses portes dès le 1er octobre dans les locaux du quartier Lariboisière (Damesne)… comme cela existe déjà ailleurs, notamment dans la Ville présidentielle socialiste de Tulle!

Les volontés de la Ville de Fontainebleau de récupérer ces emprises afin de les réaménager (logement principalement) s’envolent par la même occasion… Nous vous rendrons compte des impacts que cela aura dès que nous aurons davantage d’informations !

 

Le Parisien – 14.07.2012. Pascal Villebeuf

Il n’y en avait pas en Ile-de-France. A partir du 1er octobre, Fontainebleau va devenir le 5e centre de formation initiale de la gendarmerie nationale, après Montluçon (Allier), Tulle (Corrèze), Chaumont (Haute-Marne) et Châteaulin (Finistère). A plein régime, près de 1000 gendarmes adjoints volontaires (GAV) feront chaque année leurs classes au sein de l’école, qui forme déjà les motards, les sous-officiers et officiers de police judiciaire de la gendarmerie.
Cette formation s’adresse à des 17-25 ans, qui veulent faire carrière dans la gendarmerie, en signant un CDD de deux ans, renouvelable une fois pour trois ans. Une opportunité à ne pas négliger, pour des jeunes au chômage par exemple. Un GAV est logé gratuitement et touche 800 € de solde mensuelle, ainsi qu’une indemnité de repas de 200 € par mois. Le colonel Philippe Remanjon, qui dirige l’école de gendarmerie de Fontainebleau, explique le pourquoi de cette initiative, voulue par le gouvernement et sa direction.
« Dans les années à venir, nous allons avoir besoin d’effectifs supplémentaires pour faire face aux départs à la retraite, au renforcement des brigades territoriales, à la surveillance accentuée des centrales nucléaires, décidée après l’intrusion récente des écologistes, etc., confie l’officier. Actuellement, 13000 gendarmes adjoints volontaires sont déjà actifs sur le territoire français. Et environ 1 500 sont en formation initiale, dans les quatre centres existants. Mais ces derniers ont atteint leur capacité maximum. D’où l’idée de faire appel à la garnison de Fontainebleau, puisque nous possédons des bâtiments inoccupés. »
Le 1er octobre, c’est une première compagnie de 120 élèves qui va débarquer à la caserne Lariboisière. Puis, 120 autres arriveront le 15 décembre. Chaque compagnie restera trois mois à Fontainebleau. « Ensuite, chaque gendarme pourra rejoindre des unités territoriales ou des centres de formation continue », conclut Philippe Remanjon.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here