Tribune libre – novembre 2023

0
488

La voiture flasheuse a été mise en service mi-octobre. Cela aura été la mesure la plus rapidement votée et exécutée de la majorité municipale depuis des années ! Pourtant, cela ne figure pas dans le magazine de mi-mandat distribué dans toutes les boîtes aux lettres. 28 pages ( ! ) de photos et d’auto-promotion. La facture pour la conception, l’impression et la distribution ne nous a pas encore été communiquée mais compte tenu de la longueur de ce document, le coût pour les contribuables avoisine probablement les 10 000€.

Lorsqu’on dresse le « bilan », on est censé décrire l’état d’une situation, en bien comme en moins bien. Ici, on ne retrouve pas un mot sur l’amende de 5 millions dans l’affaire VINCI. Pas davantage sur les projets de bétonnisation avec 1000 logements supplémentaires votés par la majorité municipale d’ici 2030. Pas un mot non plus sur les collectifs de riverains qui se montent, comme à la Plaine de la Chambre comptant des dizaines de personnes qui s’opposent aux opérations de densification prévues par les Foyers de Seine et Marne et la commune. Pas un mot toujours sur les points de deal toujours actifs sur notre Ville, et la tranquillité de certains riverains qui n’est plus assurée. Rien encore sur l’abandon du projet de Commissariat à l’hôpital, pourtant dans le programme électoral du Maire à chaque élection depuis 2005. Toujours rien en ce qui concerne l’éclairage public dont chacun a pu constater qu’il s’éteint alors qu’il fait encore nuit ou qu’il est notoirement insuffisant par rapport aux besoins. Encore rien sur nos voiries souvent très dégradées où la circulation à vélo est périlleuse et où les véhicules doivent avoir de bons amortisseurs. L’invasion de rats dans de nombreux quartiers n’est pas davantage évoquée. Ou la non-accessibilité aux personnes à mobilité réduite des bâtiments municipaux et des trottoirs. La liste est encore longue…

Pourquoi ne parle-t-on pas aussi de tout cela ? Faire le bilan est précisément l’opportunité de lister ce sur quoi la commune doit progresser. Vous l’avez vu, les exemples sont nombreux. S’en tenir à l’auto-satisfaction, c’est privilégier la communication politique à l’intérêt général. Cela ne fait pas avancer le débat et pas progresser les sujets. Fontainebleau est une ville fantastique grâce à sa forêt et son château. Nous l’aimons tous. Nous pouvons faire mieux. Beaucoup mieux. Et cela commence par dresser un bilan objectif de la situation.