FLC : démissions en cascade, comment se passera la rentrée ?

0
666

338212_108930652589007_2093366787_o

Lors du dernier Conseil Municipal, nous avions à approuver la convention liant la Ville à FLC pour les deux années à venir ainsi que la baisse de la subvention de 35% (passant de 116 000€ en 2014 à 80 000€ pour 2015).

J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer la situation à FLC dans un précédent article. Le renouvellement de cette convention (que vous pouvez retrouver ici) intervient donc dans un contexte de tension maximale entre la Ville et l’association. Des tentatives de « déstabilisation » qui rappellent étrangement la situation qu’a vécue l’Union des Commerçants.

Sous le prétexte de récupération de créneaux horaires, on est en train de mettre le feu à une association qui a toujours parfaitement fonctionné et qui, en deux ans, est passé d’un déficit de gestion de 60 000€ à un résultat positif de 9 000€.

J’avais déjà évoqué l’assemblée générale du 30 janvier 2015, à laquelle 70 personnes assistaient, et au cours de laquelle le Maire avait annoncé pouvoir « en un claquement de doigts » couper toute subvention à FLC. Beaucoup de violence dans ces propos qualifiés par ceux qui ont assisté à la scène de menaçants.

Je ne peux m’empêcher de relever l’incohérence de dénoncer d’un côté la politisation d’une association alors même qu’un des personnels de cette association a participé à la rédaction du programme de campagne du Maire pendant les élections municipales… Je tiens aussi à souligner que la représentante de FLC dans la convention est une personne qui a publiquement manifestée son engagement politique aux côtés du Maire lors des élections municipales et dont l’époux a été directeur de campagne en 2005. N’y a t il plus de politisation ?

Le Maire a demandé et obtenu la démission de la Présidente en mai 2015 qui a été longuement relatée dans la presse locale. Avant le vote, nous avions demandé à obtenir les comptes-rendus du Conseil d’Administration, demande que le Maire a refusé. A partir du moment où la Ville verse 80 000€/an, une telle confidentialité est surprenante.

Néanmoins, ces comptes-rendus sont accessibles à tous les adhérents de FLC de part les statuts de l’association. Voilà ce qui est inscrit dans celui du 7 mai 2015 :

 

Capture d’écran 2015-07-08 à 19.21.35
Extrait du Conseil d’administration de FLC – 7 ami 2015

Au delà de la démission de la Présidente, le Conseil d’Administration, choqué par les méthodes employées a collectivement démissionné la semaine dernière, à l’exception de 4 personnes. La directrice de l’association a également choisi de partir dans une situation devenue intenable.

Sans gouvernance et sans direction, comment FLC va-t-elle faire à la rentrée ?

Nous avons donc fait le choix de ne pas participer au vote de la délibération. En fin de Conseil Municipal, le personnel de la Mairie a indiqué que le vote sur FLC n’était pas valable, faute de quorum (il manquait 7 élus de la majorité municipale sur les 25) et qu’un nouveau vote était nécessaire. C’est alors que la Municipalité nous a indiqué que, sans notre participation au vote, la délibération ne pourrait pas être adoptée.

Par esprit de responsabilité et par solidarité avec les adhérents de l’association qui en auraient été les premières victimes, nous avons collégialement et collectivement décidé de joindre deux abstentions au vote et ce afin de permettre la survie de FLC. Notre groupe, par delà les divergences politiques, agit et agira toujours dans l’intérêt des Bellifontains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here