Conseil Municipal du 23 mars 2015 : réaction de notre groupe

0
611

oppositionBLO2

Suite au Conseil Municipal du lundi 23 mars 2015, vous trouverez ci-dessous la réaction de notre groupe.

Vous pouvez également télécharger la bande son du Conseil Municipal en cliquant ici.

Communiqué de presse élus de la liste de Richard Duvauchelle

Conseil Municipal du 23 mars 2015

  • Difficile d’avoir des débats de fond :

Notre groupe, rappelons-le, qui fait partie à part entière de l’assemblée délibérante, élu par 40% des bellifontains au même titre que la majorité, s’attache à assumer pleinement son rôle, dans un souci de transparence et de pleine compréhension des enjeux pour le futur de notre ville.

A ce titre, et dans une acception totale du principe de démocratie, pouvoir poser des questions relatives à l’ordre du jour, demander un complément d’informations, faire remonter les attentes et opinions de nos concitoyens, être force de proposition s’inscrit pleinement dans le cadre municipal légal et a pour objet de faire avancer le débat.

Par ailleurs et sans jamais y déroger, nos interventions se font sur un ton calme, avec l’utilisation d’un vocabulaire respectueux de la personne et de son titre. Nous attendons la même attitude de la part du 1er magistrat et ses élus.


  • Une nouvelle charte graphique en période de restriction budgétaire : 

Nous avons marqué notre désaccord face à la dépense de 26 000€ concernant « une nouvelle charte graphique » alors même que le feu d’artifice de la Saint-Louis (22 500€) a été annulé pour « motifs d’économie ». Le Maire de Fontainebleau nous a répondu qu’une charte graphique durait 10 ans alors qu’un feu d’artifice durait 20 minutes…

Une réponse qui ne peut nous satisfaire car elle signifie que seul compte l’intérêt des élus pour faire leur communication auprès des médias. Dans cette même logique on comprend mieux la disparition des parcours culturels dont bénéficiaient les enfants du primaire.

Faut-il croire qu’une heure de parcours culturel ait aussi moins de valeur que la «Communication» de la ville ? Faire de tels choix durant une année, où tous, nous devons faire face à des restrictions budgétaires est irresponsable.

En 2015, La ville a déjà affecté au budget 80 000€ pour la communication : c’est davantage qu’en 2014 (64 000€) et le double de l’année 2011.

 

  • «Approbation des comptes 2014» : les recommandations de la Chambre Régionale des Comptes sont oubliées

En 2014, les recettes stagnent et ne peuvent compter comme en 2013 sur les recettes des cessions (2,8M€). Les dépenses continuent leur progression : 50 000€ par rapport à 2013, +500 000€ par rapport à 2012, +650 000€ par rapport à 2011.

Le plus inquiétant est la dérive incroyable des charges de personnel : +7% en un an (+ 650 000€) ! La tendance devrait se poursuivre en 2015 avec une hausse votée de 350 000€. En deux ans, la progression de la masse salariale, qui représente plus de la moitié du budget communale, aura augmenté de 13%. Nous avions proposé un gel des charges de personnel lors du vote du budget.

L’épargne réelle dégagée des dépenses et recettes courantes est négative à hauteur de – 1 300 000€ : en d’autres termes, la collectivité n’est pas en mesure de financer ses investissements sans emprunter ou piocher dans ses réserves. La Chambre Régionale des Comptes avaient pourtant alerté : « la CAF nette, obtenue après remboursement en capital de la dette, est demeurée à peine positive, à hauteur de 230 000€ en 2013, ce qui revient à constater que la collectivité n’était pratiquement plus en mesure de financer les dépenses d’équipement nouvelles par des ressources issues de la section de fonctionnement. » La dégradation est stupéfiante sur une année.

La trésorerie de la collectivité s’appauvrit et baisse de 850 000€ pour un montant d’endettement s’établissant à 20,5M€ suite à l’emprunt de janvier 2015. Nous avons proposé de diminuer les charges de personnel.

 

  • Pour équilibrer ses comptes, la majorité fait encore une fois le choix de vendre le foncier de la ville. (Villa Lavaurs, Point info Requalif et l’Octroi (Maison de l’Obélisque) :

Avec les ventes de plusieurs biens immobiliers de la ville, la majorité municipale souhaite rééquilibrer  ses comptes pour un total minimal attendu de 2 825 000€.

En toute priorité nous avons proposé de sanctuariser  le jardin d’enfants situé derrière la Villa Lavaurs : c’est le seul jardin d’enfants de centre-ville et sa perte causerait un grave préjudice aux familles.

Nous avons aussi proposé de garder l’Octroi dans le giron de la Ville. C’est un lieu symbolique de l’Histoire de Fontainebleau qui constitue l’entrée de la Ville du carrefour de l’Obélisque et dont l’affectation doit rester à la main de la collectivité.

Nous espérons vivement que nos suggestions soient écoutées. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here