Fontainebleau abandonne l’été du Grand Parquet

0
967

diapo4c-2

En sept ans d’existence, l’Été du Grand Parquet s’est imposé comme un événement majeur du calendrier du Grand Parquet. Les chiffres sont impressionnants : 2 weekend et une semaine pleine de concours, un budget de 1 200 000€ pour l’organisation, des retombées économiques directes pour le territoire avec plus de 400 000€ dépensés auprès de fournisseurs locaux, 83 000€ de loyer annuel pour le Grand Parquet, 200 enfants des écoles de Fontainebleau visitant le site avec des explications des organisateurs (Danièle Mars était la seule organisatrice à le faire) !

Le retentissement pour Fontainebleau et son site équestre sont également majeurs : près de 8h de retransmission sur les chaînes nationales, organisation du CSO Elite et d’un concours hippique international 4* (sur un maximum de 5) avec près de 2700 chevaux engagés.

Et pourtant,tout cela est fini… Suite à un désaccord entre les organisateurs et le Maire de Fontainebleau, ce dernier a décidé d’annuler cette manifestation. Le Maire indique : « Je souhaite donc donner la priorité aux organisateurs qui manifestent un réel désir de travailler avec le Grand Parquet. Il ne s’agit en aucun cas d’un choix personnel à votre encontre, mais d’une décision de cohérence. » Cette décision soudaine ne manque pas d’étonner quand on connaît toute la part qu’a pris Danièle Mars, organisatrice de l’Eté du Grand Parquet, pour aider à la modernisation du Grand Parquet et à contribuer à son rayonnement « En effet, alors que depuis les Jeux de remplacement de 1980, Fontainebleau avait disparu de la scène équestre internationale de haut niveau nous sommes extrêmement fiers que nos efforts acharnés d’organisation de « l’Eté du Grand Parquet » aient abouti à « remettre Fontainebleau sur cette scène du haut niveau » en réussissant à en faire une étape devenue maintenant incontournable du Circuit International. »

Le Maire de Fontainebleau précise que cette décision est de la responsabilité seule du Président de la Communauté de Communes (le Maire de Fontainebleau donc) et n’a donc pas été avec les autres élus de la Communauté de Communes ou leurs Maires. Il semble d’ailleurs, d’après les discussions que j’ai pu avoir avec certains de ces élus, que cette décision soit loin de faire l’unanimité. Avouons quand même que décider de mettre fin à un partenariat bénéfique au Grand Parquet mais aussi à tout le Pays de Fontainebleau, tant du point de vue financier – et alors que le Grand Parquet présente déjà un déficit annuel de 600 000€ ! – que de l’image, est pour le moins déroutant. Comment en est-on arrivé là ?

logo-ete-du-grand-parquet.jpg

Pour l’heure, aucun « plan B » n’a été annoncé en remplacement de l’Été du Grand Parquet. La presse locale a évoqué un Salon du VTT, ce qui, là encore, ne manque pas d’étonner puisqu’un tel Salon se tient déjà au début du mois de juin (le 7 et 8 juin 2014) juste avant… l’Eté du Grand Parquet !

La presse spécialisée est d’ailleurs sévère à l’égard de cette décision, comme en atteste cet article du Saboteur :

« L’été du Grand Parquet : ANNULE EN 2015

Auteur : Frank Dans Actus 10 jours avant 0 305 Vues

Organisateur de « l’Eté du Grand Parquet » depuis 2007, l’association Sport Concept, présidée par Danièle Mars, annonce l’annulation de ses deux compétitions de saut d’obstacles.

Chaque année, les deux derniers week-ends de juin étaient l’occasion de retrouver sur le Grand Parquet de Fontainebleau deux rendez-vous hautement sportifs. Un Jumping International labellisé 4 étoiles en première semaine, devenu un incontournable du circuit mondial, accueillant plus d’une trentaine de nations à chaque édition ; un concours national réservé aux meilleurs cavaliers de l’Hexagone en deuxième semaine, écrin d’une étape du circuit du Grand National proposé par la Fédération Française d’Equitation.

Dans un courrier en date du 30 Septembre 2014, le Maire de Fontainebleau, Frédéric Valletoux, a informé l’association Sport Concept de sa décision, de ne plus lui louer pour les années à venir, le site du Grand Parquet, empêchant ainsi la reconduction de ces deux événements sportifs.

Cette décision est uniquement fondée sur des considérations subjectives liées au fait que l’association Sport Concept a émis des remarques sur certains dysfonctionnements des prestations du Grand Parquet, et plus particulièrement,  l’intégrité du terrain en herbe compte tenu d’un calendrier équestre surchargé.
L’association Sport Concept ne retire rien de ce qu’elle a pu dire à cet égard, les remarques invoquées sont pour Danièle Mars totalement légitimes, étant donné le niveau des épreuves de « l’Eté du Grand Parquet », et la responsabilité de l’organisateur au regard du confort et de la sécurité des chevaux.

LE TRÈS HAUT NIVEAU QUITTE FONTAINEBLEAU

S’il est vrai que le site bellifontain bénéficie chaque année d’un calendrier dense en termes d’épreuves hippiques, « l’Eté du Grand Parquet » était pourtant l’unique Manifestation de CSO de très haut niveau international qui y était organisée et la seule occasion pour les passionnés de sport équestre et les médias, d’admirer en Seine- et -Marne les performances de têtes d’affiche du monde entier.

Soutenu par la Ville de Fontainebleau à hauteur de 3 800 euros et par le Conseil Général pour 8 000 euros, le budget total du concours était de 1,2 millions d’euros…. Dont 83000 euros pour la location du terrain à la Communauté de Commune du Pays de Fontainebleau et plus de 400 000 euros à des prestataires de la C.C Bellifontaine et de Seine-et-Marne. »

Aujourd’hui, plusieurs questions se posent :

– au dela des désamours personnels, sur quels critères cette décision d’annulation a t elle été prise ? Comment se fait-il que le Bureau des vices-présidents de la Communauté de Communes, voire le Conseil Communautaire, n’aient pas donné leur accord ?

– Quelles sont les conséquences financières pour la Communauté de Communes ? Pour le Grand Parquet ? Pour les fournisseurs locaux ?

– Quelles sont les différentes options de substitution existant à l’heure actuelle en remplacement de l’Eté du Grand Parquet ?

N’existe-t-il pas une solution afin d’apaiser les relations entre le Président de la CCPF et les organisateurs et rouvrir le dialogue sur des bases techniques et objectives ?

Ces éléments méritent d’être débattus sereinement lors d’un prochain Conseil Communautaire afin de ne pas réitérer d’erreur de gestion et s’assurer de la pérennité du Grand Parquet dans le circuit équestre international. Nous retranscrivons ci dessous les échanges de courrier entre le Président de la CCPF et Danièle Mars étant donné que ceux-ci ont été communiqués aux élus et à la presse.

Échanges de courrier entre Danièle Mars et Frédéric Valletoux, Président de la CCPF :

Courrier de Danièle Mars à Frédéric Valletoux en date du 22 septembre 2014

Réponse de Frédéric Valletoux en date du 26 septembre 2014

Réponse de Danièle Mars au courrier du 26 septembre 2014

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here