Parcours culturels dans les écoles : la Mairie supprime sa contribution

0
594

Par courrier en date du 7 octobre 2014, la Mairie a informé les directrices d’écoles de la suppression du versement d’environ 25 000€ / an à la Caisse des Ecoles pour les parcours culturels. Cette dotation, d’un montant de 22€/an/ enfant en maternelle et de 25€/an/enfant en école élémentaire, permettait aux enseignants d’organiser des sorties scolaires à vocation culturelle.

Cette décision est surprenante à plusieurs titres :

– elle intervient plus d’un mois après la rentrée des classes alors que plusieurs écoles ont déjà engagé des dépenses faute d’avoir été informée en amont

– la concertation n’a pas eu lieu au préalable : ni avec la direction des écoles, ni avec la Caisse des Ecoles pourtant décisionnaire en la matière, ni avec le Conseil Municipal qui s’est pourtant réuni fin septembre

– la raison invoquée – contraintes budgétaires – est surprenante. La Mairie a collecté 400 000€ d’impôts supplémentaires en 2014 par rapport à 2013. Ce surplus de recettes aura largement pu compenser les dépenses liées aux rythmes scolaires (qui s’élèveront à 150 ou 200 000€/an) tout en maintenant à leur niveau l’ensemble des subventions, notamment celles pour les écoles.

Parcours culturels

 

Comment la Mairie peut-elle invoquer des raisons budgétaires lorsque la dépense représente 25 000€ pour l’éducation des enfants ? A titre comparatif, la somme de 25 000€ représente un peu moins que le prix de la maquette de la Place de la République dans le hall de la Mairie (30 000€), la moitié du coût des deux petites navettes mises en place pour aller au Marché à Boufflers (50 000€/an), ou un un dixième des salaires des élus à l’année (200 000€ / an)…  Rappelons également que le Maire de Fontainebleau, dans les colonnes de la République de Seine et Marne, évoquait au sujet d’une facture Bygmalion de 17600€ « Une somme importante certes, mais modérée par rapport aux prix du marché pour des prestations de ce type et presque dérisoire pour un budget de plus de 20 millions d’euros pour une ville comme Fontainebleau. »

Nous proposons une nouvelle fois qu’une réunion de travail autour du budget soit organisée, sans tabous et avec l’ensemble des documents financiers, pour évaluer les économies envisagées et surtout sur quels postes budgétaires les réaliser sans impacter les services aux bellifontains. Renégocation des contrats en cours, chasse au gaspillage dans les doublons et dans les recours à des prestations externes, forte diminution des dépenses de communication (les flyers de 4 pages sur papier glacé sont-ils indispensables ?) sont autant de pistes d’économies que nous estimons prioritaires. A l’inverse, l’aide aux associations et aux activités scolaires devraient, de notre point de vue, être sanctuarisées. La Municipalité ne semble malheureusement pas sur cette ligne…

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here