8ème départ volontaire de la majorité municipale : Sophie Bruguière quitte le maire sortant

0
1292

195882_456574587696012_1954757196_n

Cher tous,

La liste s’allonge chaque semaine un peu plus… C »est au tour de l’adjointe en charge des affaires scolaires, Sophie Bruguière, d’annoncer qu’elle quitte la majorité municipale. Le point commun entre tous ces départs réside dans les problèmes de méthode du maire sortant. Méthode dans la gestion de la Ville, dans la gestion humaine, dans les rapports avec les Bellifontains.

A ces 8 départs volontaires s’ajoute une élue partie en début de mandat suite à un déménagement et un adjoint au maire forcé à la démission suite à des enquêtes judiciaires sur son statut de faux électeur…

Depuis 2008, pas moins de 8 élus, dont trois adjoints, 3 conseillers municipaux délégués et 2 conseillers municipaux ont quitté le navire.  

Didier Drouin, qui s’occupait du développement durable et de l’urbanisme a jeté l’éponge lorsqu’il a vu le Plan Local d’Urbanisme se réaliser en 2009. Avec des possibilités de construction en hausse de 30% par rapport aux documents précédents d’urbanisme, il a estimé que le bétonnage était privilégié au détriment du développement économique dans la stratégie municipale, fait aujourd’hui confirmé par les orientations définies dans le Schéma de Cohérence Territoriale qui accentuera encore les possibilités de nouveaux logements à Fontainebleau (1500 logements sur la Communauté de Communes d’ici 2020).

Bruno Colombier, conseiller municipal, a claqué la porte pour des questions de méthode relatives au changement des plans de circulation en 2010. Acté sans concertation, ce plan de circulation a mis une grosse pagaille dans le quartier de la rue Royale. Si aujourd’hui la rue a de nouveau changé de sens, la sécurisation promise n’est que partielle : une voiture et un camion se croisant sont obligés de monter sur les trottoirs et de frôler les piétons.

Puis en 2012, Emmanuel Bosq, conseiller délégué en charge de la voirie, Paule Svatek, adjointe au Maire en charge du commerce et des animations, et moi même, conseiller délégué au développement durable et aux nouvelles technologies, avons rendu notre tablier. Les mensonges successifs autour du projet toujours non provisionné dans les comptes de la Ville (preuve qu’il n’ira pas au dela d’une maquette…) de la Place de la République, qui aurait dû débuter par la construction d’une nouvelle Halle avant la destruction de l’existante, , et la délocalisation à terme des cinémas à la Halle de Villars, nous ont amené à partir de l’équipe municipale.

En mars 2013, c’est au tour de Valérie Lanneau, conseillère municipale, de quitter le Conseil Municipal la veille du coup de force pour détruire la Halle du Marché. Elle a refusé de cautionner une opération commando dans laquelle les élus majoritaires n’ont été prévenus que la veille au soir…

En septembre 2013, c’est au tour de Jean-Christophe Laprée, l’un des piliers de l’équipe, adjoint au Maire en charge du patrimoine, de l’urbanisme et vice-président de la Communauté de Communes, de pointer la « méthode Valletoux » dans sa globalité.

Aujourd’hui enfin, c’est Sophie Bruguière, 4ème adjointe en charge des affaires scolaires, qui annonce son départ. Elle ne se retrouve plus « dans les méthodes de management du maire sortant » et affirme, comme beaucoup, ne « plus avoir confiance ».

Plus du quart de l’effectif municipal qui part en cours de mandat, cela ne se voit nul part ailleurs et est révélateur d’un profond problème de méthode. Comme disait le sieur Einstein « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré ». A méditer avant les élections municipales de 23 et 30 mars 2014.

Fontainebleau : une adjointe quitte le maire

Le Parisien – 02.12.2013

La quatrième adjointe au maire de Fontainebleau, Sophie Bruguière, vient d’annoncer qu’elle ne repartirait pas avec Frédéric Valletoux (DVD) lors des prochaines élections municipales en 2014. Dans un communiqué, elle affirme « ne plus se retrouver dans les méthodes de management du maire. » Elle affirme également « avoir perdu confiance ».

L’adjointe en charge de la jeunesse, de la petite enfance et des affaires scolaires déclare : « Pendant neuf années, j’ai accompli des missions qui me tenaient à cœur. Je suis fière de tout ce que j’ai réalisé malgré les freins du manager […]. Aujourd’hui s’ouvre une nouvelle page de mon engagement au service de la ville. Je souhaite mettre mes compétences et mon expérience d’élue auprès de quelqu’un réellement à l’écoute et attentif à l’avenir de Fontainebleau. Richard Duvauchelle (NDLR : candidat UMP) est celui qui peut rassembler les Bellifontains et avoir une nouvelle méthode de gestion », a-t-elle affirmé.

Le maire, Frédéric Valletoux, a indiqué « avoir pris acte de la décision de Sophie Bruguière de quitter la majorité municipale ». Par cohérence, il attend maintenant « sa démission de son poste d’adjointe ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here