Les commerçants manifestent contre la destruction de la Halle

4
731

Cher tous,

La Municipalité avait invité hier les commerçants à une – fameuse – réunion de « concertation » autour du projet de la Place de la République. Traduction : une réunion où la Ville informe qu’elle compte détruire la Halle du Marché et peut être ne pas en reconstruire.

La veille au soir, la Municipalité prenait la décision de ne pas maintenir cette réunion comme elle l’explique dans son courrier. Comme à chaque fois, l’équipe municipale prétend qu’une « minorité » fait courir de « fausses informations », des « rumeurs ». Combien de fois ce discours a-t-il été employé lorsque les Bellifontains ont exprimé des réserves sur tel ou tel projet ? La stratégie de victimisation permanente, d’esquive des responsabilités est dépassée. Lorsque l’on est à la tête d’une Ville, il faut assumer. Assumer, c’est savoir poursuivre dans son choix lorsque celui-ci est bon et avoir l’intelligence d’y revenir lorsque l’on a fait une erreur.

Je ne commenterai pas les contre-vérités exprimées dans cette lettre, notamment sur la prétendue impossibilité technique de creuser un parking souterrain sans détruire la Halle au dessus. Mon esprit d’ingénieur des Mines voit en cette assertion un gros mensonge qui ferait se retourner le Baron Haussmann dans sa tombe. Si Paris avait détruit ses oeuvres en créant des parkings souterrains, elle ne serait certainement pas la plus belle ville du monde…

Quoi qu’il en soit, la prétendue « minorité » de commerçants est venue s’exprimer sous les fenêtres de la Mairie pour marquer son désaccord et faire des propositions alternatives au projet. Près de 500 personnes étaient présentes, dont une majorité des commerces bellifontains. Les concepts de minorité et majorité n’ont vraisemblablement pas le même sens pour tous.

Pour éviter les attaques personnelles, notamment en Conseil Municipal, sur les « élus qui excitent les commerçants », nous avons préféré ne pas être présent. Le résultat n’en a été moins éloquent.

Une prise de conscience tardive mais louable est-elle possible ? Revoir le projet est encore tout à fait possible. Il s’agit là d’un choix politique. En 2009 d’ailleurs, les réunions publiques portant sur la Requalification Urbaine évoquait la construction d’une nouvelle Halle préalablement à la destruction de l’existante, ce en quoi tout le monde pouvait trouver son compte. Le contexte a changé, la crise est passée par là.

La Municipalité défend pour sa part uniquement la destruction de la Halle et la mise en place d’un marché « à la parisienne ». Pour nous, la réhabilitation de la Halle existante est la solution la plus pertinente.

4 Commentaires

  1. Salut Cédric,
    Te lire est toujours une source intéressante sur ce qui se trame à Fontainebleau. Je dois avouer que la passion qui anime certain débat me laisse parfois perplexe.

    Par exemple, indépendamment d’aspects techniques, juridiques et financiers sur la pertinence du projet qui concerne les halles, pourquoi tous ces commerçants et toi êtes si attachés à cette halle?
    Franchement j’ai peut être des goûts classiques, une intolérance bizarre pour l’architecture bétonnière, mais honnêtement si on me demande ce que je voudrais changer en premier dans Fontainebleau: La Halle et la tour Warnery.

    Pour les commerçants je comprends ça dépasse le marché, ça fait des travaux, c’est du CA en moins. D’ailleurs, bizarrement, les commerçants de la rue de France et plus près de Boufflers sont beaucoup moins nombreux à manifester leur opposition, un hasard sans doute… Mais pour les bellifontains moins « politique » l’attitude de l’opposition (ancienne ou nouvelle) ressemble un peu à de l’opposition systématique.

    SI je dis ça, c’est parce que je suis tout à fait près à entendre tes arguments, n’étant pas partisan je ne demande qu’à être convaincu.

  2. Salut Adrien,

    Merci pour ton commentaire. Je vais essayer d’expliquer plus en détail ma position. Il ne s’agit pas de LA Halle mais d’UNE Halle à laquelle nous sommes attachés. Pourquoi ?

    Au dela du CA des commerçants – ce qui dans une petit ville est quand même une donnée à prendre en compte – c’est toute l’économie du centre-ville qui bénéficie du rayonnement du marché. Plus de monde au marché, c’est plus de monde qui vient à Fontainebleau et au final cela conforte notre centre-ville.

    Pour un marché, une Halle est un facteur de compétitivité face aux marchés des villes alentours et / ou aux supermarchés. C’est plutôt logique puisque cela au marché de fonctionner normalement même lorsqu’il pleut (et il pleut 140 jours par an à Fontainebleau). Nous n’obéissons pas non plus à la même logique que les très grandes villes, où les clients sont « captifs » (les hypermarchés sont à l’extérieur des villes, le marché de quartier « à la parisienne » est pratique et économique, sans compter le côté bobo qui peut en attirer certains). Donc il nous faut une Halle.

    En 2009, la Municipalité, dont je faisais partie, défendait, à raison, la construction d’une nouvelle Halle avant destruction de l’existante. Cette solution satisfaisait tout le monde.

    Or, le choix est fait de commencer par détruire la Halle, au prétexte de l’extension du parking souterrain. Pourquoi un tel ordre ? Car la Ville n’a pas les moyens, ni le budget à consacrer à une nouvelle Halle…

    Par conséquent, la solution la plus logique est de conserver la Halle actuelle, de la réhabiliter – pour la rendre plus esthétique aux yeux de ceux qu’elle rebute – afin de lui fournir une seconde jeunesse. Reims l’a fait sur une Halle du même genre, avec un résultat tout à fait acceptable.

    J’espère avoir pu répondre à ta question !

    @+

    Cédric

  3. Cela me semble un point de vue intéressant à première vue, la question du financement me semblant primordiale dans cette affaire.

    Mais s’il est question de faire un parking souterrain je suppose qu’il est beaucoup moins coûteux de le faire en enlevant ce qui est au dessus, mais je ne suis pas ingénieur des mines…

    Pour ce qui est de l’aspect esthétique, je veux bien croire qu’avec un peu de peinture ce sera moins laid, mais moins laid et pas beau. A terme il ne me semble pas malsain pour la commune de viser l’objectif de se doter d’une belle place avec un marché à la parisienne (choix discutable j’en conviens) ou d’une nouvelle halle, peut être plus ressemblante à la précédente qu’à l’actuelle (http://www.notrefamille.com/cartes-postales-photos/cartes-postales-photos-La-Halle-77300-FONTAINEBLEAU-77-seine-et-marne-181781-72747-detail.html) la solution optimum étant peut être à recherché dans une halle fermant la place entre l’Eglise et les grands bâtiments du ED. Enfin hélas c’est une question de pognon.

    Par ailleurs il me parait parfaitement sain de critiquer la municipalité sur ce plan, s’adjoindre les commerçant suscitera toujours un sourire goguenards des autres bellifontains souvent moins attachés au statu quo.

    A+

  4. Bonjour Adrien,

    Creuser sans détruire la Halle entraîne un surcoût, à la charge du délégataire (qui se rémunérera sur la durée de la concession), de l’ordre de 1M€. Il resterait à la Ville la charge de la réhabilitation, qui ne dépasserait pas les 200 000€ à première vue.

    Détruire coûte 300 000€ et reconstruire une Halle environ 2M€, l’ensemble étant à la charge de la Ville. Sans compter les autres aménagements de la Place prévu pour plus de 4M€.

    Economiquement, garder la Halle est plus intéressant. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’on ne puisse pas mettre un peu d’argent pour embellir la Place.

    La Requalification Urbaine était possible en 2006-2007 : il s’agissait d’un programme de 35M€ sur 15 ans avec 50 à 60% de subventions. Aujourd’hui, la situation économique a changé, les subventions ont disparu. Il faut donc revoir les priorités.

    Rappelons par ailleurs que la Requalification ne devait pas commencer par la Place de la République mais par la Place de l’Etape pour un coût bien moindre (environ 2M€) et que cette opération a été repoussée faute de budget. Rappelons aussi qu’en 2009, il était question de construire une nouvelle Halle avant de détruire l’existante pour assurer une continuité du service sur la Place. Rappelons enfin qu’en 2008, l’extension du parking du Marché n’était soit disant « pas possible techniquement » mais qu’aujourd’hui, tout devient possible comme disait l’autre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here