Grand flou autour de la délégation de service public stationnement

0
684

Cher tous,

La clarté et la constance ne sont pas les vertus les plus en vogue du côté de la Mairie de Fontainebleau. Lors des commissions municipales qui ont eu lieu à la fin octobre, il avait été annoncé que la délégation de service public concernant le stationnement figurerait à l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal, prévu le 12 novembre.

Quelques jours après, le Conseil Municipal du 12 novembre était reporté au 19 novembre. Ce même Conseil du 19 novembre a été tout simplement annulé, sans qu’il soit précisé aux élus quelles en sont les raisons. Il est probable que les dernières modalités de la délégation de stationnement ne soient pas réglées, justifiant ainsi l’annulation du Conseil Municipal.

Pourtant, il paraît surprenant que dans le même temps, la presse soit informée de décisions non publiques, non communiquées aux élus et encore moins inscrites à l’ordre du jour du Conseil Municipal ! Ces libertés  prises avec le Code des Marchés Publics sont potentiellement dommageables…

L’entrefilet du Parisien confirme bien une opinion qui avait été émise il y a de cela plusieurs semaines sur ce blog quant aux risques encourus par la Ville suite à la rupture du contrat avec Vinci. Le nouveau délégataire indemnisera Vinci sur les investissements qui restaient encore à amortir (un peu plus de 2,6M€). Et Vinci attaque la Ville de Fontainebleau au Tribunal Administratif pour lui demander le manque à gagner (les bénéfices) sur les 10 années de contrat restant, soit environ 2,5M€.

Le Tribunal ne se prononcera pas avant plusieurs années sur cette demande. Si indemnisation il devait y avoir, l’héritage de cette mandature serait lourd à porter pour la prochaine équipe municipale…

 

 Le Parisien. 13.11.2012

Vinci ne continuera pas à gérer les parkings souterrains et de surface de la ville de Fontainebleau. L’information, encore confidentielle, sera annoncée officiellement lors du conseil municipal du 19 novembre. Voilà quelques mois, la ville avait souhaité relancer un appel d’offres, en vue de nombreux projets en cours : agrandissement du parking de la République et de Boufflers en centre-ville.

 

Mais Vinci réclamait à cet effet une subvention d’équipement de 2 ou 3 M€, qui a été refusée. Parmi les autres candidats à la reprise, on peut citer la société Effia et le groupe belge Interparking. C’est ce dernier qui vient d’être choisi. Et qui reprendra la gestion des parkings à partir du 1er janvier. Vinci compte réclamer 2,5 M€ de manque à gagner à la ville. Son contrat courait en effet jusqu’en 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here