Le Marché avec sa Halle, c’est vit’Halle !

0
680

Cher tous,

La République de Seine et Marne fait sa Une de la semaine sur le projet de destruction de la Halle du Marché de Fontainebleau et y consacre une page. A de nombreuses reprises, commerçants et élus ont exprimé de fortes réserves sur le projet.

En soi, réaménager la Place de la République est une bonne idée. La Requalification Urbaine faisait d’ailleurs partie du projet municipal de 2008. La Place de la République n’était à l’époque pas la première concernée puisque c’est par la Place de l’Etape que devait commencer la Requalification, reportée faute de budget. Passons. En 2010, le projet Place de la République discuté en Conseil de Quartier, en réunion publique et avec les commerçants prévoyait la construction d’une nouvelle Halle AVANT destruction de l’ancienne, pour s’assurer justement que le Marché conserverait bien une Halle quoi qu’il arrive. Le tout avec 50 à 60% de subventions, ce qui rendait le projet de Requalification Urbaine crédible et viable. Mais la situation a bien changé, les subventions se sont envolées et le budget de la Ville n’est toujours pas extensible…

Deux ans plus tard, la Municipalité envisage de détruire la Halle, d’aménager la Place et de « peut être » reconstruire une Halle. C’est ne pas comprendre l’attrait du Marché de Fontainebleau qui n’a rien d’un marché à la parisienne (les marchés parisiens sont des marchés de quartier, où la population est « captive » puisque les grands centres commerciaux n’existent quasiment pas dans Paris) et la nécessité d’une Halle pour faire face à la concurrence.

Un permis de démolir a d’ailleurs été déposé cet été par la Ville de Fontainebleau, sans qu’un permis de construire pour une nouvelle Halle n’ait été déposé dans le même temps. Déposer les deux concomitamment aurait permis de purger les permis de construire des éventuels recours et d’éviter un projet morcelé ou qui ne va pas jusqu’au bout… Ajoutons au passage que ce permis de démolir n’a pas été voté lors du dernier Conseil Municipal comme le prétend l’article de la République, puisqu’il ne figurait même pas à l’ordre du jour.

Rappelons également qu’en avril 2012, le coût du projet était estimé à 8,5M€, chiffre annoncé en réunion publique au théâtre le 5 avril et repris ensuite dans les colonnes de la République et du Parisien. Par magie, celui-ci a été réévalué « entre 5 et 7M€, sur 3 à 4 exercices budgétaires », ce qui, à quelques mois des travaux annoncés, manque dramatiquement de précision.

On pourra regretter qu’encore une fois la Municipalité se concentre sur des attaques personnelles « rumeurs fallacieuses, de mensonges » mais ne réponde pas aux questions pourtant simples : Pourquoi ne pas déposer un permis de construire pour la Halle en même temps que le permis de démolir ? Pourquoi ne pas commencer par construire une Halle (quitte à ce que le Marché soit déplacé pendant ce temps) avant de détruire l’existante comme cela était annoncé en 2010 ? Pourquoi la Ville n’est-elle pas en mesure d’afficher aux commerçants et à sa population le plan de financement de l’opération ? Pourquoi en 2008, l’extension du parking souterrain sur la Place du Marché n’était « techniquement pas possible » et pourquoi l’est-elle soudain devenue ?

La question dans cette affaire n’est pas d’être « pour ou contre le Maire », de « pester » ou non, mais de savoir si, en période de crise pour le commerce comme pour les finances publiques, il est raisonnable ou non de se lancer dans un projet sans avoir les moyens d’aller jusqu’au bout… Faire rêver les Bellifontains, c’est bien mais les leurrer est inacceptable lorsque l’on sait la confiance qu’accordent les habitants à une équipe municipale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here