Les contes de la Municipalité sur le cinéma…

2
692

Cher tous,

La série « reprise en main des Conseils de Quartier » se poursuit, avec son lot d’informations tronquées voire de mensonges… Dernier épisode en date sur le cinéma de Fontainebleau.

A la question – légitime – des habitants sur la possibilité d’étendre les cinémas en centre-ville de Fontainebleau sur le terrain Boufflers, les éléments de langage de l’équipe municipale sont les suivants :

– « Un compromis architectural sera très compliqué à trouver à Boufflers, beaucoup moins à la Halle de Villars »

La Halle de Villars est, comme Boufflers, en « zone Architecte des Bâtiments de France », ce qui signifie que le regard porté sur l’architecture sera marqué sur les deux sites. Là où les associations de défense du patrimoine pourrait être plus « souple » à la Halle de Villars, elles seraient remplacées par les associations de défense de l’environnement.

En effet, la parcelle Halle de Villars fait partie des emprises dite « Le Bréau » et est concernée par le décret présidentiel Sadi Carnot de 1891 qui prévoyait un retour à la forêt après son occupation comme camp d’entraînement militaire à l’approche de la Grande Guerre. De nombreux contentieux sont en cours depuis plusieurs années – bien avant le projet de multiplexe – et l’achat par la Ville de Fontainebleau au Ministère de la Défense en 2006 est déjà « fragilisé » (annulation de la délibération autorisant l’achat par la Ville de Fontainebleau, annulation de l’arrêté préfectoral autorisant la cession par l’Etat, demande de réintégration de ces terrains dans le Domaine Forestier en cours devant le Tribunal…). La situation juridique de ce terrain est donc compliquée : prendre le risque d’y construire un multiplexe, c’est également prendre le risque qu’un jour le juge ordonne sa destruction et le retour de la forêt sur la parcelle !

– « la Ville ne sera pas propriétaire du terrain de l’École des Mines (10 000m²) et donc il est impossible d’y faire un cinéma » :

L’assertion est exacte : la Ville avait tenté de négocier l’acquisition du terrain des Mines. L’Etat n’avait pas souhaité donner suite car il craignait que la Ville n’y réalise à terme une opération immobilière à la place du futur parking qui est aujourd’hui annoncé. En effet, la Municipalité a toujours annoncé que cette extension de parking sur Boufflers serait provisoire, le temps que les parkings souterrains soient construits dans le cadre de la Requalification Urbaine.

En revanche, la Municipalité n’a jamais écrit à l’État pour lui demander son avis sur une cession du terrain dans le cas où celui-ci aurait vocation à accueillir un cinéma. La réponse de l’État aurait certainement été différente compte-tenu de l’importance d’un cinéma pour un centre-ville.

– « Construire une extension du cinéma sur la partie constructible du terrain Boufflers [environ 2500m²] appartenant à la Ville n’est pas possible, faute d’espace » :

Ceci est rigoureusement faux. A nos demandes répétées en Conseil Municipal d’une étude technico-financière sur la possibilité d’implanter une extension du cinéma (5 salles) sur cette parcelle, l’équipe municipale n’a jamais voulu donner suite, déclarant simplement que la Municipalité ne souhaitait pas faire un cinéma sur cette emprise.

L’argument sur l’espace nécessaire à une extension de 5 salles sur Boufflers est tout simplement contredit par de nombreux exemples en France : un cinéma de 6 salles a ouvert en 2012 à Arcueil pour une surface de 2 400m², un cinéma à Clermont-Ferrand de 7 salles existe sur 2 000m², un cinéma à Sens de 7 salles est en construction sur 1 900m²…

A force de donner des informations inexactes et de tordre la réalité, l’équipe municipale prend les Bellifontains pour des enfants à qui l’on raconte des Contes. Sauf qu’un jour, les enfants n’y croient plus…

2 Commentaires

  1. Qu’il s’agisse du rôle, très important, du marché et de ses conditions d’installlation ou de l’implantation des cinémas il semble, pour le « béotien » que je suis en la matière que l’on nage en plein délire et qu’il serait urgent et indispensable que les décideurs retombent sur terre face aux besoins réels de la population.

  2. tiens l’ancien site hermitage affiche un nouveau PC…. comme c’est bizarre
    aura til des parkings en nombre suffisant?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here