J-45…

0
951

Cher tous,

A 45 jours du 1er tour de l’élection présidentielle, la campagne entre dans une phase musclée. Après le premier débat de mardi soir entre Nicolas Sarkozy et Laurent Fabius (choisi par François Hollande pour « aller au front »), la confrontation des idées devrait plus que jamais être à l’ordre du jour. Nicolas Sarkozy dévoilera d’ailleurs son projet présidentiel dimanche à l’occasion d’un grand meeting à Villepinte, après des annonces distillées au cours des derniers jours.

La phase dans laquelle nous sommes est très étrange : d’un côté, la mansuétude médiatique à l’égard de François Hollande est sans commune mesure, voire affichée, de l’autre, tout ce qui vient de Nicolas Sarkozy est porté au ridicule ou simplement occulté. A titre de test, le débat de mardi soir était illustratif : pas un mot le lendemain dans les médias nationaux sur la titre prestation (reconnue à gauche) de Laurent Fabius.

On pardonne au candidat Hollande de changer tous les jours de programme sur la fusion CSG / Impôt sur le Revenu, sur la disparition du quotient familial, sur la fin de Hadopi, sur le monde de la finance encensé à Londres et fustigé à Paris, sur la fermeté à l’égard de la délinquance et la fin des peines planchers, sur la création des 60 000 postes d’enseignants qui en fait ne seront pas remplacés dans d’autres administrations, sur la réduction des déficits alors que dans le programme 29Md€ de dépenses supplémentaires sont prévues, sur la fiscalité des classes moyennes qui augmentera (12Md€ d’impôts sur les ménages, dont la CSG, la taxation de l’épargne préférée des français l’assurance-vie, la fin des heures supplémentaires…). La liste ci-dessus a beau ne pas être exhaustive, elle n’est pour autant jamais mentionnée – même partiellement – pas nos chers journalistes.

De l’autre côté, on fustige Nicolas Sarkozy (près de 5 ans après !) pour une soirée au Fouquet’s (alors que François Mitterrand y avait sa table à l’année !), pour des propos malheureux ici ou là, autant de faits qu’il regrette. Est-ce ça la rigueur journalistique ?

L’antisarkozysme, ce n’est pas ce que les Français attendent. Ils souhaitent un débat sur des idées. Les médias devraient s’en rendre compte et davantage comparer les idées, les valeurs et les programmes plutôt que de donner pièce à des polémiques sur des petites phrases sans grand intérêt…

Pour celles et ceux qui – et c’est normal – veulent un aperçu du bilan de Nicolas Sarkozy, en voici une courte liste :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here