Fiers d’être de droite ! Fiers d’être Jeunes Populaires !

0
613

Cher tous,

En ces temps de début de campagne électorale au sein des Jeunes de l’UMP, il est bon de se rappeler certains principes fondamentaux qui fondent notre engagement. Plutôt que de se concentrer sur des questions de personnes, je préfère me consacrer à des questions de projet.

Depuis 2 ans, au sein de l’équipe nationale des Jeunes Populaires, nous avons été le poil-à-gratter de l’UMP, l’aiguillon du mouvement pour faire bouger les lignes : pas moins de 250 propositions et 10 libres blancs, la création d’une grande Ecole de Formation, un événement annuel nouveau consacré à la formation « Le Printemps des Jeunes Populaires », de nouvelles structures étudiantes mises en place sous le pilotage de l’UMP Campus, une force de frappe sur Internet avec la iForce…

Quoi qu’en pensent certain(e)s, les évolutions n’ont jamais été aussi rapides et aussi concrètes chez les Jeunes Populaires, la belle campagne des élections européennes que nous avons réalisée est là pour l’attester.

A l’heure où les couteaux sortent et où chacun tente de monnayer sa place, je crois qu’il est sage de rappeler quel est notre engagement et pourquoi nous sommes fiers d’être de droite. Etre jeune et de droite est souvent vécu comme un paradoxe par beaucoup. Je ne sais pas en quoi cela est paradoxal mais c’est un fait : on assimile souvent la jeunesse à la gauche et ce en dépit des résultats prouvant le contraire (les 25-34 ans ont massivement voté pour Nicolas Sarkozy en 2007).

Pourquoi suis-je de droite ? Principalement car je crois profondément en certaines valeurs de droite : le travail, le mérite, la responsabilité. J’ai l’idée d’une France idéale où tout travail trouve salaire adapté, où l’effort est récompensé à hauteur de l’investissement, où chacun tente non pas de profiter du système en place mais de le pérenniser en s’en servant à bon escient.

Je ne crois pas en l’idéal de gauche malthusien qui pense qu’il faut sans arrêt partager davantage un gâteau qui ne grossit plus, conduisant ainsi à l’appauvrissement progressif de la société. Je ne crois pas que se cramponner à des « acquis sociaux » soit le signe le plus probant de celui qui vit avec son temps et accepte le changement. Je ne crois pas aux belles paroles de ceux qui sacrifient les générations futures en s’attachant désespérément à des idéaux plus rêvés que vécus.

Aujourd’hui, il faut savoir dire stop. Il faut savoir, tous ensemble, nous Jeunes Populaires, nous rassembler pour clamer haut et fort : oui je suis de droite, oui je crois que pour avoir un bel avenir il faut savoir être aujourd’hui responsable, savoir faire face à nos difficultés en réalisant les choix adéquates, s’atteler à modifier en profondeur la structure de la société française. C’est un combat de long-terme dans lequel le président de la République a posé les premières bases mais que nous devons amplifier et accélérer.

Alors, Jeunes Populaires, regardons ensemble vers l’avenir pour préparer notre futur, pour poursuivre la dynamique engagée, pour somme toute, mettre le cap sur 2012 et gagner l’élection présidentielle en participant in extenso à la rédaction du programme de la France de 2012 à 2017 !

Fiers d’être de droite, fiers d’être Jeunes Populaires !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here