Notre lettre aux Bellifontains !

0
428

LETTRE AUX BELLIFONTAINS : ENSEMBLE, DONNONS UN NOUVEL AVENIR À NOTRE VILLE

Chères Bellifontaines, Chers Bellifontains,

Le 28 juin prochain, je conduirai seul face à M. Valletoux (LREM), une liste d’avenir et d’efficacité.

Geneviève Machery, après que nous ayons défini ensemble les conditions d’une fusion, a finalement préféré retirer sa liste, ne cautionnant pas une élection « anti-démocratique puisque les maires sortants font campagne depuis 2 mois ».

J’étais également partisan d’un report dans le temps. Mais, l’élection ayant été décidée, nous assumerons nos responsabilités, pour donner un nouvel avenir à notre ville et offrir une alternative aux 52% de Bellifontains qui n’ont pas voté pour le maire sortant.

Je maintiendrai mon programme pour faire de Fontainebleau une ville plus  créative, une ville plus humaine, une ville plus durable. Ces mots prennent une résonnance particulière au regard de la crise que nous vivons : il faut nous réinventer, pérenniser les solidarités retrouvées pendant la crise, adapter notre Ville aux décennies à venir. J’y reviendrai prochainement.

La crise a renforcé la justesse et la pertinence de nos propositions: relocalisation d’emplois au Bréau pour limiter les allers-retours à Paris, propreté et hygiène exemplaires dans nos rues et bâtiments publics ou sociaux, circuits courts pour l’alimentation avec la création d’une cuisine centrale, renforcement de l’attractivité du commerce de proximité, confiance dans les actions des Bellifontains avec un budget participatif et des Conseils de Quartier…

Face à moi, M. Valletoux est candidat pour son 4èmemandat et 21 ans à la tête de la Ville. D’ailleurs, resterait-t-il vraiment à Fontainebleau pour les 6 ans à venir ? Tout le monde sait que son ambition est ailleurs.

Son 4èmemandat ressemblerait aux 3 précédents : cumul des mandats et présence à Fontainebleau uniquement avant les élections, communication à tout va pour masquer les incohérences dans les décisions et les mensonges sur les réalisations.

Les 7 millions d’euros de dommages à verser à VINCI,  après son éviction capricieuse au profit d’Interparking,  qui a doublé les tarifs du stationnement juste après les dernières élections, en sont un bon exemple. Ils viendront renchérir encore la place de la République : annoncée gratuite au départ car comprise dans la réalisation du parking souterrain, ensuite chiffrée à 5 millions à la charge de la ville, elle a déjà couté 10 millions aux contribuables.

L’aménagement du Bréau sur lequel M. Valletoux compte construire 500 logements dans l’année à venir et 600 autres par la suite, est un autre exemple. Le projet accélère,le permis de démolir a été délivré pendant le confinement !

Même pendant la crise sanitaire, les dissimulations ont continué : les masques tissus commandés et distribués par la Ville à chaque habitant, ne sont en réalité pas conformes pour un usage multiple, et ne protègent donc pas ceux qui les portent.Ces masques très onéreux (4,80€ pièce) ont été commandés à un intermédiaire, micro-entreprise de la famille… d’une colistière du maire. Quel était l’intérêt de passer par un intermédiaire plutôt que le fabricant ?

Enfin, le contexte nous oblige à un devoir de vérité.

M. Valletoux est Président depuis 2011 de la Fédération Hospitalière de France (FHF). Il multiplie les apparitions médiatiques pour gagner en visibilité électorale. Pendant ces 10 dernières années, la FHF a été caution et défenseur de la politique hospitalière des gouvernements successifs, qui ont organisé la casse du système de santé : suppression de lits, regroupement des sites, diminutions des budgets, paupérisation des soignants.

La FHF est le lobby des directeurs d’hôpitaux – qui ne sont pas médecins – et des élus. La FHF ne représente pas le personnel soignant.

Plus surprenant encore de déni, le Président de la FHF a fréquemment répété, jusqu’au 15 mars 2020,que l’Hôpital ferait face sans problème à l’épidémie. Nous savons tous que la réalité est tout autre. La parole politique, déjà si décriée, doit être justesse.

MOBILISONS-NOUS, DONNONS UN NOUVEL AVENIR À NOTRE VILLE

Je demande à tous les Bellifontains de voter massivement le 28 juin. Nous pouvons également prendre votre procuration si vous êtes absent ou ne souhaitez pas vous déplacer.

Je demande à tous les Bellifontains à rejeter les peurs, à dire stop aux pressions de l’Ancien Monde et à manifester leur foi en l’avenir : leshommes de la crise ne seront pas les hommes de la reprise.

Je compte sur votre participation et votre vote. Le 28 juin, il n’y a qu’un choix : Les Bellifontains au coeur.

Bien fidèlement,

Cédric Thoma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here