Communiqué des élus minoritaires du Conseil Municipal

0
341

Fontainebleau, le 2 avril 2020

Communiqué des élus minoritaires du Conseil Municipal

Les élus des groupes minoritaires emmenés par Geneviève Machery, Roseline Sarkissian et Cédric Thoma ont organisé mercredi soir une visioconférence pour échanger sur les dernières informations et partager des suggestions. « Nous avions proposé à la majorité municipale d’organiser une telle réunion, comme cela se fait très régulièrement depuis le début du confinement à la Région Ile de France entre majorité et opposition. Sans réponse ni accusé réception de leur part depuis 10 jours, nous avons tenu cette réunion : les sujets abordés ont été nombreux et nous allons réécrire pour demander la tenue d’une visioconférence en format Conseil Municipal. »

De manière non exhaustive, nous avons échangé sur :

– Le besoin d’information à la population : nombre de victimes enregistrées à Fontainebleau (recensement est disponible à l’état civil), nombre de personnes diagnostiquées dans la population, situation parmi le personnel municipal et mesures prises pour protéger ceux qui travaillent encore (ex : la police municipale ne dispose de masques que depuis mardi, quid des autres services ?).

 Situation à l’hôpital : des questions se posent sur les besoins matériels, sur l’adéquation entre nombre de soignants disponibles et activités. L’utilisation des anciens locaux de la Polyclinique, fermée récemment, pour accueillir davantage de patients ou pour en faire un centre de diagnostic, nous paraît pertinente.

 Situation à l’EHPAD : selon nos informations, au moins 2 membres du personnel et 5 résidents ont été diagnostiqués positifs (dont 1 décès). Par ailleurs, au moins 5 autres résidents ont été mis « à l’isolement » sans qu’un test soit effectué. Nous demandons à ce que tous les résidents soient testés et qu’une transparence soit assurée sur ce sujet.

– Résidences autonomies dépendant de la Ville : selon nos informations, au moins un cas de COVID a été confirmé à Rosa Bonheur et une suspicion de cas à Lorraine. Les résidents sont plus vulnérables que le reste de la population. Ces foyers, sous la responsabilité de la Ville, nécessitent des mesures de protection particulières (désinfection des parties communes, distribution de masques au personnel comme aux résidents) ;

– Selon nos informations, un décès a été enregistré à la résidence Saint Honoré, où de nombreux voisins se côtoient. Uneaction immédiate de nettoyage approfondi des parties communes doit être engagée par les Foyers de Seine et Marnesur les différents quartiers. Aujourd’hui, grâce à une forte solidarité, ce sont les voisins eux mêmes qui nettoient, sans avoir forcément ni le matériel, ni les équipements de protection adéquats. Une réflexion sur des hébergements temporaires pour les résidents du bâtiment où le décès a eu lieu doit être initiée.

– En cette période de confinement, les violences conjugales se poursuivent voire s’amplifient. En collaboration avec les services de police et judiciaire, la Municipalité doit travailler à des mesures de protection et d’éloignement immédiates, par exemple en relogeant dans le parc municipal de logements.

Nettoyage des bâtiments communaux et de la voirie : La désinfection des bâtiments communaux a déjà été annoncée et doit se poursuivre. Elle doit s’accompagner d’un nettoyage approfondi des rues.

– Inégalités scolaires : la scolarité des enfants est très affectée par le confinement. Nous souhaitons connaître le dispositif en place pour assurer la continuité éducative et qu’une réflexion soit engagée pour accompagner les élèves en difficulté (réserve civique, appel aux bénévoles).

– Sans abris : À notre connaissance, aucune solution n’a été proposée. L’accueil de jour à l’Octroi est fermé et les sans abris restent confinés… dans la rue !

– Ressources des familles : certaines familles alertent sur leurs ressources pour faire les courses dans les superettes de la Ville, plus chères que dans les grandes surfaces. Un accompagnement personnalisé est nécessaire. Nous souhaitons connaître les actions engagées, notamment par le CCAS, pour y faire face.

– Migrants : Quelle est la situation actuelle ? Comment sont organisés le confinement et l’accompagnement par la Croix Rouge ?

– Réserve citoyenne : Nous proposons de lancer une réserve citoyenne, constituée de volontaires pour aider les plus vulnérables à faire leurs achats, avoir une personne à qui parler, soutenir les associations encore actives aujourd’hui. Cet appel à volontaires permettrait de mobiliser une population plus large, en complément des initiatives déjà existantes sur les réseaux sociaux.

– Aides aux commerces : les commerçants de la Ville sont particulièrement affectés en cette période. Des solutions municipales (ex : annulation des droits de terrasse ou des droits d’enseignes) existent, tout comme des solutions au niveau de l’Agglomération que nous allons également solliciter.

« L’heure n’est pas aux querelles politiciennes et la démocratie locale doit s’appuyer sur toutes les bonnes volontés. Le champ des sujets est vaste en cette période de crise et nos propositions doivent également être prises en considération. »  concluent Geneviève Machery, Roseline Sarkissian et Cédric Thoma.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here