Revenons aux faits…

0
96

Revenons aux faits… Plusieurs d’entre vous m’ont interrogé après les propos du maire sortant concernant les sans abris. Il m’apparait nécessaire de préciser les éléments suivants :

Oui les sans abris de la Ville (une cinquantaine de personnes, dont certains en forêt) dorment dehors toute l’année. Le Plan Grand Froid (lorsque les températures avoisinent les -5 degrés plusieurs jours de suite) est un dispositif exceptionnel, prévu par la Loi et activé par l’Etat. Il prévoit alors la réquisition d’un lieu à #Fontainebleau (gymnase) pour éviter que les sans abris meurent de froid… Il est activé moins de 10 jours par an. Les 355 autres jours, les sans abris dorment dehors.
Non, il n’y a jamais eu d’hébergement au CCAS. Mais une simple “domiciliation” postale, comme le prévoit la Loi.
Oui Fontainebleau disposait par le passé d’un accueil de nuit, pour accueillir les sans abris souhaitant dormir ponctuellement au chaud. Cela n’a jamais été une obligation mais il existait de la demande. Aujourd’hui, le 115 renvoie sur des centres à Melun ou à Meaux que les sans abris de notre territoire préfèrent éviter.
Pourquoi la Mairie a-t-elle fermé cet accueil de nuit ? Aucune réponse. S’il a existé, alors rien n’empêcherait de le rouvrir dans les mêmes conditions.
Les subventions aux associations du secteur social n’ont jamais été une priorité : 500€ pour les Restos du Coeur , 1000€ à la Croix Rouge, 3000€ à l’accueil de jour du Pays de Fontainebleau.
Rappelons enfin que le Président du CCAS est… le maire de Fontainebleau. Qu’en 6 ans, il n’a participé qu’à 2 Conseils d’administration du CCAS. Que la question des sans abris n’a jamais été à l’ordre du jour (et encore moins à celle du dernier Conseil d’administration). Que cet absentéisme, doublé d’un manque de moyens, est bien l’illustration du manque de volonté politique.


Les propositions que nous faisons pour améliorer la situation :
1/ Nous rouvrirons un accueil de nuit (précisément pour les 355 “autres jours”) à l’Octroi de 8 à 10 places,
2/ Nous soutiendrons – y compris financièrement – les associations du secteur social,
3/ Nous doterons le CCAS des moyens nécessaires pour venir en aide à ceux qui en ont besoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here