La République : Cédric Thoma veut “mettre les Bellifontains au coeur d’un nouveau projet”

0
480

Cédric Thoma veut « mettre les Bellifontains au cœur d’un nouveau projet »

Un an avec les municipales, Cédric Thoma a décidé de se lancer : il présentera une liste en 2020, avec l’objectif de porter le « renouveau », après six ans passés dans l’opposition.

Vous êtes élu conseiller municipal depuis 2014, dans l’opposition  au maire sortant Frédéric Valletoux. Quel bilan tirez-vous de ces années là ?

Pour Fontainebleau, on aurait pu s’y prendre autrement et faire mieux, en gestion et dans la gouvernance municipale. S’agissant de l’opposition, nous avons beaucoup travaillé. Nous connaissons les dossiers, nous avons soutenu des dossiers comme l’Eglise ou dénoncer un certain nombre d’incongruités comme la baisse des subventions aux associations ou les hausses d’impôts de 2016 malgré les promesses faites.

A un an des municipales, comment voyez-vous les choses ?

Sereinement. On sent dans la ville une envie de changement, le besoin d’autre chose. Le maire a fait trois mandats et est élu depuis 15 ans. Il n’y a plus d’écoute ni d’idées neuves alors que les gens attendent les deux ! Il va falloir conserver ce qui marche, améliorer ce qui ne marche pas bien, arrêter ce qui ne marche plus et surtout inventer, repenser ce dont la ville et les habitants ont besoin pour les 10 ans qui viennent. Il va falloir faire preuve d’audace, de créativité et de sérieux. L’objectif du maire sortant est de préserver à tout prix son fauteuil, et repartir pour faire 21 ans de mandat. Il est peut-être temps de faire respirer la démocratie non ?

En 2020, que comptez-vous faire ?

En 5 années au Conseil Municipal, j’ai eu le temps avec mes amis élus de me préparer, d’affiner mon jugement, de travailler au service de la ville et de l’agglomération. Je n’ai pas compté mes heures. Un mandat municipal c’est beaucoup de temps et d’engagement personnel, surtout lorsque comme moi, on a un vrai métier à côté. Je pense avoir fait respirer un peu le débat démocratique. Je suis resté au contact et à l’écoute tous les jours, soirs et week-ends compris. Le maire a voulu s’occuper de l’image de la ville. Pour le prochain mandat, il faudra un maire qui s’occupe des besoins des Bellifontains d’abord et avant tout ! C’est ma conception du rôle de maire. En 2020, je mènerai une liste de renouveau et de large rassemblement, ouverte et équilibrée. C’est le sens de mon engagement aujourd’hui : on doit mettre les Bellifontains au cœur d’un nouveau projet. A 31 ans, après plus de 10 ans d’activité professionnelle dans le public et le privé, je ne serai pas candidat pour cumuler des indemnités. J’aime Fontainebleau et ses habitants plus que jamais ! Avec une équipe renouvelée, je proposerai une vraie alternative aux Bellifontains, un nouvel état d’esprit, un nouveau projet, sans gadget de communicant. Les gens sont fatigués qu’on décide sans écouter et qu’on impose sans concerter. Je veux tout le contraire : nouvelle méthode, nouvelles têtes, nouveau projet avec comme fil rouge l’intérêt  des habitants. Toutes celles et tous ceux qui se retrouvent dans cet objectif seront les bienvenus !

Propos recueillis par Yoann Vallier,

La République de Seine et Marne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here