Mon courrier aux résidents des Foyers Résidences

0
666

Suite aux nombreux dysfonctionnements constatés dans la gestion du CCAS, j’ai décidé d’écrire aux résident des Foyers Résidences (devenues Résidences Autonome). Vous trouverez ci-dessous le courrier en entier car, au delà de ces cas, c’est l’ensemble de la politique à destination des nos aînés qui est à revoir.

 

 

Madame, Monsieur,

Je tenais par ce courrier à vous faire part des dysfonctionnements dans la gouvernance du CCAS depuis plusieurs mois et dont vous n’êtes probablement pas informé(e). 

Les Conseils d’Administration des Résidences Autonomes ne font plus l’objet de comptes-rendus qui permettaient à tout à chacun de s’informer des débats s’y tenant. Les nombreux courriers adressés à Mme Machery, adjointe au Maire en charge des affaires sociales, pour les rétablir, sont restés sans réponse. Les débats y sont pourtant intéressants : par exemple, lorsque la majorité municipale a décidé de supprimer le gardiennage de nuit, nous sommes deux administrateurs (Mme Perrin et moi même) à nous être opposés à cette déshumanisation de la structure. Un autre administrateur s’est par ailleurs abstenu. De la même manière, je m’étais opposé à la suppression du repas des aînés. La raison de coût invoquée (15 000€) est fallacieuse, en particulier lorsque l’on observe certaines dépenses municipales (par exemple les 30 000€ dépensés pour refaire le logo de la Ville). Ces dernières années, les choix de gestion se sont faits systématiquement au détriment des aînés. Je le déplore. 

De la même manière, jusqu’aux dernières élections municipales de 2014, les membres du Conseil d’Administration était conviés aux différents événements des Résidences, à commencer par le Repas de Printemps. Là encore, les nombreuses relances adressées à Mme Machery sont restées sans réponse. Mme Machery avait indiqué lors d’un récent Conseil d’Administration : « On vous convie une fois à y participer (automne 2016) et ensuite on a une polémique sur la suppression du gardiennage. ». Aussi, je tenais à bien vouloir nous excuser de notre absence à ces événements, comme à d’autres qui sont organisés dans les Résidences, faute d’avoir l’information.   

Cette politisation de la gestion du CCAS est profondément anormale et ne trompe personne. On ne peut pas faire de grands sourires d’un côté et de l’autre entériner des baisses de budget pour les résidents.

Si vous souhaitez signaler un événement ou un problème, n’hésitez pas à m’en faire part directement afin que je puisse le relayer en Conseil d’Administration. Je vous prie de bien vouloir agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here