Equilibres budgétaires de la Ville : une situation bien fragile

0
619

Lundi 30 janvier 2017, l’un des principaux points à l’ordre du jour du Conseil Municipal concernait le débat d’orientations budgétaires pour l’année 2017. La majorité municipale se félicite de ne pas augmenter à nouveau les impôts cette année. C’est encore heureux : après le matraquage de 2016 (+6,4% d’impôts directs collectés).

Nous devons constater qu’en 2016, les dépenses courantes ont continué leur progression et s’élèvent à 20 565 000€ (+89 800€ par rapport à 2015, +755 000€ par rapport à 2011). Où est passé le grand plan d’économies annoncé chaque année et qui doit, comme chaque année encore, conduire à diminuer de -5% les dépenses de fonctionnement ? Pas une seule année les dépenses n’ont baissées et ce malgré les (très) nombreuses annonces.

Les recettes courantes ont pour leur part augmenté de +547 000€ (21 852 508€), en particulier à cause de la hausse d’impôts. La majorité se plaît régulièrement à comparer les taux de fiscalité entre Fontainebleau, Avon et Nemours, pour en conclure que la pression fiscale est moins forte à Fontainebleau. Elle semble « oublier » que l’impôt est la multiplication entre des bases fiscales et des taux. La majorité semble oublier que les bases fiscales à Fontainebleau sont bien plus élevées qu’à Nemours ou Avon. Ainsi, l’impôt moyen (€/hab) sur la taxe d’habitation est de +78% par rapport à Nemours (174€), +17% par rapport à Avon (265€) et sur la taxe foncière il est plus élevé de +26% par rapport à Nemours (327€) et +25% (323€) par à Avon. Toutes ces données sont disponibles sur le site Bercy colloc du Ministère des Finances.

La différence entre recettes et dépenses s’améliore logiquement (1 313 084€) grâce au surplus de recettes mais l’épargne effectivement disponible pour investir (c’est à dire après avoir remboursé les 2 300 000€ de capital d’emprunt) est négative de plus d’un million d’euros. Cela s’est ressenti dans les investissements : la Municipalité communiquait dans la presse sur 14M€ d’investissements pour la seule année 2016. Finalement c’est 7M€ qui ont été réalisés. Quasiment aucuns travaux n’ont été réalisés en 2016 pour la bibliothèque.

Sur la dette, on lit aussi beaucoup de choses. Nous avions déjà expliqué les jeux d’écriture. En effet, la majorité affiche une baisse de l’emprunt en décembre 2016 (19,4M€) . Cependant, comme 4M€ supplémentaires sont empruntés dès le début 2017, nous finirons au mieux l’année 2017 avec une dette à 21,9M€. Allons nous encore emprunter en 2017 ? Nous serons attentifs car cette année la Ville attend aussi 2,9M€ de la cession du terrain Magenta…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here