Le statut du Grand Parquet remis en cause par la justice…

0
1897

Nous publions le communiqué de presse faisant suite à une décision de justice concernant les subventions d’équilibre versées annuellement au Grand Parquet. Ce sujet avait été évoqué par l’ancien conseiller communautaire Pascal Dias et notre collègue Monique Fournier, puis porté par Dimitri Bandini (conseiller municipal d’Avon).

Cette décision fait écho au débat que nous avons eu au conseil municipal mercredi soir dernier. Personne ne conteste l’existence du Grand Parquet. En revanche, contrairement à ce que dit le maire de Fontainebleau : il ne faut pas se contenter de dire « qu’un tel équipement ne sera jamais rentable » (comme il prétend l’avoir toujours dit). En effet, il n’est pas interdit de réfléchir sur les moyens pour réduire le déficit budgétaire généré par le Grand Parquet : plus de 800 000 € chaque année entre la subvention d’équilibre et le remboursement de l’emprunt, porté sur un budget annexe. 

Rappelons qu’avant la réfection du Grand Parquet une étude du cabinet KPMG fixait comme objectif un déficit de moins de 250 000 € à horizon 2016. Nous en sommes loin.

Nous ne pouvons que réaffirmer ce que nous avons déclaré mercredi soir : il ne faut écarter aucune option si notre territoire n’a pas les finances pour gérer un tel équipement. Étudions toutes les options sur la table comme par exemple confier sa gestion à un partenaire privé ou transférer l’équipement au niveau régional. Jusqu’à présent, la majorité municipale a refusé de considérer ces solutions sans apporter aucun argument …

15319238_1186988228049723_4557763388669760814_n-3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here