Les Archives Nationales vont fermer

0
596

Sale temps pour les Archives Nationales…

En avril 2014, notre groupe s’était fortement mobilisé pour sauver les Archives Nationales. Nous avions alors écrit à la Ministre, sans réponse.

Nous avions également proposé une Motion de soutien en Conseil Municipal (ci-dessous) et demandé l’organisation d’une réunion en Mairie avec les services de l’Etat pour trouver une solution au plus vite. La majorité municipale s’est totalement désintéressée du sujet, allant jusqu’à refuser notre Motion de soutien en Conseil Municipal. Aujourd’hui, les Archives sont sur le point de fermer. 

Faut-il attendre qu’il soit trop tard, comme pour la sous-préfecture, pour que la Municipalité se mobilise ? Si cette mobilisation avait été faite en temps et en heure, nous ne serions pas sur le point de perdre un joyau de la culture nationale et de l’histoire de France.

FullSizeRender-24

 

Motion pour le maintien et le développement du site des  Archives Nationales à Fontainebleau présentée au Conseil Municipal du 19 mai 2014 et refusée par la majorité municipale

Depuis plusieurs semaines, la situation des Archives Nationales de Fontainebleau est préoccupante. La fermeture d’urgence du site depuis le 28 mars 2014 inquiète tant les agents y travaillant que les élus que nous sommes. Les missions de service public de l’établissement ne sont plus remplies et ne permettent plus aux chercheurs d’y travailler ou à l’administration de répondre aux quelques 7000 demandes annuelles du site.

Suite à cet événement, c’est aujourd’hui la question de l’avenir du site de Fontainebleau qui semble remis en cause. Si l’ouverture du site de Pierrefitte-sur-Seine a déjà fragilisé le maintien du site de Fontainebleau avec le déménagement massif d’archives en 2012-2013, il nous paraît parfaitement inconcevable que les faiblesses des bâtiments (dont certaines semblent liées à ces déménagements successifs) conduisent à une fermeture définitive. Les Archives Nationales de Fontainebleau ont un intérêt historique et culturel majeur qu’il convient au contraire d’amplifier dans les années à venir, la saturation des sites de Paris et bientôt de Pierrefitte étant inéluctables.

Fontainebleau dispose au contraire de vastes terrains depuis le départ de l’Etat Major de l’OTAN en 1966 et l’affectation d’une partie des terrains occupés aux Archives Nationales par Georges Pompidou en 1967. Les réserves foncières existent donc déjà et sont immédiatement disponibles pour renforcer la présence des Archives Nationales à Fontainebleau.

Nous formons le vœu que la nomination d’une coordination ministérielle pour gérer la crise que traverse le site de Fontainebleau permettra une réouverture du site au public.

Nous souhaitons également que les élus du Pays de Fontainebleau soit informé de l’évolution de la situation et attendons de la part du Ministère de la Culture que des travaux soient entrepris dans les meilleurs délais à Fontainebleau.

Nous désirons que les Archives Nationales de Fontainebleau soient rouvertes au plus vite et que le Ministère de la Culture s’engage officiellement sur le maintien et le développement du site dans les années à venir.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here