Investiture UMP : mise au point

0
591

siteon0

Cher tous,

Beaucoup de sottises ont été racontées suite à l’investiture donnée par l’UMP à Richard Duvauchelle. Trop parlent sans savoir et surtout sans avoir assisté à quoi que ce soit.

Une mise au point me paraissait nécessaire. C’est pourquoi j’ai envoyé le communiqué de presse ci-dessous pour expliquer en détail la prise de décision par le Bureau Politique. J’espère que ces éléments permettront de mettre fin aux rumeurs en tout genre, toutes plus infondées les unes que les autres.

Communiqué de presse –

Cédric Thoma revient sur l’investiture UMP donnée à Richard Duvauchelle

Cédric Thoma, délégué UMP de la deuxième circonscription de Seine et Marne, revient sur l’investiture donnée à Richard Duvauchelle : « Lors du Comité Départemental de juillet 2013, il a été donné mandat au bureau politique de l’UMP 77, regroupant les parlementaires et les responsables de circonscription UMP du département, de traiter les cas d’investitures qui n’étaient pas encore données. Mardi soir, le bureau politique s’est réuni et a débattu des investitures sur les communes de Nangis, de Pontault-Combault et de Fontainebleau.

17 membres assistaient à la réunion présidée par Christian Jacob, en qualité de Président de l’UMP 77. Sept parlementaires étaient présents à cette occasion. Le bureau politique a examiné les candidatures de Bruno Grandjean et de Richard Duvauchelle. Il a décidé de donner l’investiture à Richard Duvauchelle, pour ses qualités de rassembleur et pour la nouvelle méthode qu’il propose pour Fontainebleau. La candidature de Frédéric Valletoux avait quant à elle été rejetée par le Comité Départemental en juillet 2013, suite à ses multiples dissidences lors des élections passées, la plus récente remontant aux élections législatives de juin 2012. Les statuts de l’UMP ont été respectés point par point.

Lorsque le maire sortant évoque la Commission Nationale d’Investiture, il ne saurait oublier que cette Commission, conformément aux statuts, ne concerne que les Villes de plus de 30 000 habitants, les investitures des communes de plus petite taille étant examinées au niveau départemental. Quant aux allégations véhiculées par l’entourage du maire sortant dissident sur une vindicte personnelle suite à son soutien à François Fillon lors des élections internes de notre parti, je me permettrai de rappeler que tous les maires sortants loyaux à leur famille politique, en Seine et Marne comme ailleurs, ont été réinvestis quel qu’ait été leur choix pour l’élection du Président de l’UMP. En Seine et Marne, Guy Geoffroy, député-maire de Combs-la-Ville en est certainement le meilleur exemple. » conclut Cédric Thoma, délégué UMP de la deuxième circonscription.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here