UMP, Municipales de Fontainebleau : F. Valletoux n’aura pas l’investiture pour son « mauvais dossier », son « mauvais bilan » et son « très mauvais comportement »

0
656

le parisien

Cher tous,

Jeudi soir avait lieu le Comité Départemental de l’UMP, instance de décision et de validation des décisions d’investitures pour les prochaines élections municipales.

De manière assez naturelle, le cas de Fontainebleau a été longuement évoqué. C’est Jean-Alec Ducros, le 1er adjoint de Frédéric Valletoux qui était venu défendre le candidat sortant avec comme argument principal « Tous les maires sortants sont investis, il est donc normal de redonner l’investiture à Frédéric Valletoux. ». Sauf que dans la plupart des cas, les maires sortants ne se présentent pas à toutes les élections, y compris en dissidence, pour coûte que coûte avoir un poste : élections municipales de 2005, élection législative de 2007 (dissident), élection municipale de 2008, élection cantonale (perdue malgré l’investiture de l’UMP au détriment du conseiller général sortant Jean-François Robinet finalement réélu), élection régionale de 2010, Présidence de la Fédération Hospitalière de France de 2011, élection législative de 2012 (dissident)…

Dans le cas de Frédéric Valletoux, les principaux responsables politique du département, et notamment Jean-François Copé, ont estimé qu’il avait un « mauvais dossier », doublé d’un « mauvais bilan » et d’un « mauvais comportement ». En conséquence, alors que dans les 24 autres communes de plus de 10 000 habitants tous les maires UMP sortants ont été réinvestis, il a été décidé de ne pas donner l’investiture à Frédéric Valletoux, toujours exclu du parti. Au terme de quelques minutes de débat, le Comité Départemental a donc été invité à se prononcer sur le fait que Frédéric Valletoux n’aurait pas l’investiture et que le candidature de Richard Duvauchelle serait mise à l’ordre du jour de septembre. 

La lecture qu’en fait la majorité municipale est étrange ; dans un courriel à ses soutiens, Frédéric Valletoux estime que l’UMP a décidé de ne pas donner investiture et que cela légitime la majorité sortante… façon plus que particulière de voir les choses !?! C’est également une pirouette de communication pour ne pas afficher de déception et masquer ce qui constitue un sérieux désaveu.

Dans Le Parisien de ce matin (ci-dessous), Frédéric Valletoux assure même avoir eu Jean-François Copé au téléphone qui lui aurait confirmé qu’aucune investiture ne serait donnée… ce qui serait surprenant après les termes évoqués ci-dessus lors du Comité Départemental !

Le coup de l’appel téléphonique est une technique connue, utilisée d’ailleurs fréquemment par l’intéressé : j’ai eu Marie Richard (vice-présidente du Conseil Général) qui m’a assuré que le CIO resterait à Fontainebleau (dommage, il ira à Avon), j’ai eu Claude Evin / Xavier Bertrand / Marisol Touraine (tout cela selon les époques…) qui m’assure que l’hôpital du Bréau se fera bien (quelques jours après, nous apprenions que l’hôpital était définitivement abandonné), j’ai eu Jean-François Copé qui m’assure que j’aurais l’investiture pour les élections législatives de 2012 etc. Autant d’événements qui ne se sont jamais produits !

Bref, difficile de croire à la parole de celui qui l’a tant de fois reniée…

La suite à la rentrée !

Le Parisien

Fontainebleau dans le flou

P. Villebeuf, 13.07.2013

« Frédéric Valletoux, le maire de Fontainebleau, n’aura pas l’investiture UMP pour les municipales de 2014. De plus, il est toujours officiellement suspendu, après son acte de dissidence constaté lors des dernières législatives », annonce Christian Jacob, député-maire de Provins et patron départemental de l’UMP, après la réunion qui s’est tenue jeudi soir à Chelles.

Pourtant, dans une lettre datée du 2 juillet adressée à Valérie Lacroute, députée-maire (UMP) de Nemours, Jean-Alec Ducros, 1er adjoint au maire (UMP) et fidèle soutien du maire, indiquait : « la règle à l’UMP est d’attribuer l’investiture au maire sortant ». Christian Jacob souligne qu’il s’agit « plutôt d’une tradition, mais sans obligation ».

D’après Valérie Lacroute, Jean-François Copé, patron national de l’UMP, a lui-même décrit « un mauvais bilan » pour Frédéric Valletoux. Du coup, l’investiture de Richard Duvauchelle, célèbre hôtelier de la cité impériale et ex-adjoint au maire, désormais membre de l’UMP, a été évoquée. Pour Christian Jacob, « c’est un candidat qui rassemble beaucoup de monde. Mais la décision finale sera prise en septembre. » De son côté, Frédéric Valletoux jetait hier un pavé dans la mare en affirmant qu’il avait eu Jean-François Copé au téléphone et qu’il n’y aurait aucune investiture UMP à Fontainebleau pour 2014. Et qu’il était toujours membre du parti.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here