Chutes de pierre de l’église : nous proposons un audit du patrimoine immobilier

0
757

Pierres église

Cher tous,

Hier aux alentours de 17h, des chutes de pierre ont été constatées sur le fronton principal de l’Eglise Saint-Louis. Sur environ 50cm, des pierres se sont détachées et sont tombées sur le trottoir et la chaussée. Heureusement, personne ne passait par là à cet instant et la police municipale est arrivée rapidement sur les lieux (en commençant par enlever tout de suite les pierres, puis installer des barrières).

Cet incident est inquiétant sur l’état réel de l’Église. Cette partie est la plus récente puisque la rénovation date des années 1970.

Une étude non rendue publique a été réalisée en décembre 2011 par Jacques Moulin, architecte en chef des monuments historiques, sur l’Église Saint Louis, afin de réaliser un état des lieux des désordres et de chiffrer un programme de remise en état. Il se trouve que j’ai pu consulter cette étude la semaine passée après en avoir appris l’existence lors du dernier Conseil Municipal (pour la télécharger, cliquez ici et cliquez de nouveau en cas d’erreur sur « download anayway »). Comme la Municipalité n’a pas souhaité me la faire parvenir en version numérique, il s’agit de photos assemblées que j’ai réalisées du document (et oui, on fait comme on peut lorsque l’on est dans l’opposition). Chose étrange : le chiffrage d’une remise en fonctionnement pourtant annoncé en début de document n’y figure pas. Version épurée ? 

Etats des couvertures - eglise saint louis

On retient cependant de cette étude que des désordres importants existent sur les couvertures en zinc, sur des infiltrations d’eau à cause des gouttières cassées, sur le mauvais état des chêneaux où se développent de la végétation et que des remontées d’eau se font dans les maçonneries par capillarité.

Dégradation couvertures

Si des travaux sont normalement prévus pour éviter les remontées d’eau par capillarité, le reste des travaux n’est toujours pas prévu et encore moins budgété (à moins que dans le budget 2014, juste avant les élections, tout figure « miraculeusement »). La chute de pierre d’hier sur une des parties de l’Église censée être « saine » et en bon état laisse présager des dégâts sur les autres parties bien plus importants que ce qu’il est possible de constater visuellement.

De manière plus générale, la Municipalité avait promis en 2008 un rapport annuel sur l’état du patrimoine immobilier de la Ville, idée intéressante pour favoriser la transparence mais restée lettre morte. Nous avons été alertés sur la dégradation significative de certains bâtiments, faute d’entretien, laissant présager d’importants travaux dans les années à venir. La Villa Lavaurs, fermée au public depuis deux ans, dont la toiture fuit, mais aussi les écoles de la Ville où il semble que certaines toitures et chaufferie nécessitent d’importants travaux. Agir en pompier sur les bâtiments municipaux n’est pas une solution de long-terme.

Comme pour un particulier, le patrimoine d’une Ville doit s’entretenir régulièrement, faute de quoi il faudra procéder à des travaux en urgence, souvent plus coûteux.

Nous proposons aujourd’hui de réaliser et de rendre public un audit sur l’état du patrimoine immobilier de la Ville listant les désordres existant, le chiffrage de futurs travaux et un plan pluriannuel d’investissements associé.

Cela permettra notamment de procéder en amont à des recherches de subvention et ne pas faire comme pour la bibliothèque où, faute de projet culturel associé, la Ville paiera 100% de la réfection actuelle concernant uniquement la rénovation des planchers et de la toiture d’un des 4 bâtiments…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here