Le Château de Fontainebleau poursuit son développement (Le Parisien) !

0
591

Le pôle international de tourisme attendu en 2014

Pascal Villebeuf | Publié le 11 avril 2013, 07h00


Fontainebleau, hier. Jean-François Hébert (à dr.), président de l’EPA du château, a fait visiter le quartier Henri IV à la préfète Nicole Klein (à g.), à la sous-préfète, Chantal Manguin-Dufraisse, et à Lionel Walker, vice-président (PS) du conseil général.
Fontainebleau, hier. Jean-François Hébert (à dr.), président de l’EPA du château, a fait visiter le quartier Henri IV à la préfète Nicole Klein (à g.), à la sous-préfète, Chantal Manguin-Dufraisse, et à Lionel Walker, vice-président (PS) du conseil général. (LP/P.V.)

«C’est à l’automne 2014 qu’ouvrira ici l’Institut français du tourisme (IFT) Paris-Est-Fontainebleau, un pôle d’excellence internationale de formation, de recherche et d’innovation haut de gamme pour les métiers du tourisme. Et le chantier d’aménagement va débuter cet été », a annoncé en avant-première, Lionel Walker, vice-président (PS) du conseil général, à la préfète, Nicole Klein, venue visiter hier le quartier Henri IV du château de Fontainebleau.
C’est le cabinet d’architecture Adam Yedid qui a été choisi pour aménager l’intérieur d’une moitié de l’aile nord et toute l’aile est de l’ancienne cour des Offices construite par Henri IV. Soit 2000 m2 de bureaux, salles de classe, de réunions et de recherche ou de locaux d’exposition. Les travaux vont coûter 8 M€, financés par l’État, la région et le département.

Des formations de pointe sur un site unique en France

« Le design intérieur sera moderne et élégant et les locaux seront agencés sous la forme d’un open space. Étudiants et personnel pourront aussi profiter d’un jardin spacieux, qui donne sur le Grand Parterre », précise Lionel Walker. Il restera à la charge de l’Établissement Public, présidé par Jean-François Hébert, et qui gère le palais, à payer les travaux d’assainissement et de réaménagement de la cour Henri IV. Sur ce site, c’est donc un pôle unique en France qui va s’implanter. D’abord, on va y déménager les activités de Seine-et-Marne tourisme, qui gère le développement du tourisme du département. À côté, l’antenne de l’IFT y développera de nombreuses formations, en partenariat avec le Conservatoire national des arts et métiers. Plusieurs diplômes sont proposés aux étudiants : des licences de guide-conférencier ou de chef de projet et créateur d’entreprise touristique. Et des Mastères spécialisés en management de patrimoine touristiques, naturels, historiques et culturels (unique en France) et en management international de l’hôtellerie. On y trouvera aussi les archives du comité national d’histoire du tourisme. Cette antenne de l’IFT, qui fonctionne déjà au sein des locaux de Seine-et-Marne Tourisme, attire déjà des étudiants russes, chinois ou saoudiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here