Bibliothèque : des travaux a minima ?

0
862

Plan bibliothèque

Cher tous,

Lors du dernier Conseil Municipal de décembre 2012, une délibération a été votée à l’unanimité concernant la rénovation de la bibliothèque municipale. Preuve que tous, opposition municipale et majorité, reconnaissent qu’il est urgent d’avancer enfin sur ce dossier. Nous avions, dès le 1er octobre 2012, demandé des documents concernant les diagnostics réalisés à l’été 2012. Ces diagnostics avaient conduit à l’évacuation des personnels et des collections car de nombreuses fissures étaient apparus dans les bâtiments. Ce n’est seulement que cette semaine, soit 5 mois après, que les diagnostics nous ont été fournis par les services de la Ville (il aura fallu que nous fassions un recours devant le Tribunal Administratif après avoir eu un avis positif de transmission des documents par la Commission d’Accès aux Documents Administratifs pour qu’enfin la Municipalité se décide à se mettre dans les clous. Passons). Et le résultat est édifiant. Ci-dessous quelques extraits du diagnostic…

Lucarnes - bibliothèque Intérieur bibliothèque - poutres Fissures bâtiments bibliothèque

De très nombreuses fissures sont présentes dans l’ensemble des bâtiments, les charpentes sont à reprendre, le réseau de gouttière entièrement à revoir, les planchers à reprendre, les poteaux qui soutiennent le bâtiment sont à remplacer… le diagnostic est sévère et inquiétant. S’il semble que les fondations aient entraîné les fissures et ce, depuis des décennies (ce qui ne constitue nullement une excuse pour avoir attendu si longtemps pour s’intéresser à ce problème structurel), le reste des désordres résulte d’une incurie totale.

Un bâtiment public, c’est exactement comme votre maison : si vous ne l’entretenez pas régulièrement, le jour où des travaux sont à faire, ceux-ci sont colossaux. En 2008, l’équipe municipale actuelle promettait que la bâche disparaîtrait dans les 6 mois suivant l’élection et que des travaux d’ensemble sur le bâtiment seraient menés. Pourquoi cela a t il été repoussé ? Tout simplement car la Municipalité se concentrait sur des projets hors de portée, chiffrés à plusieurs millions d’euros, sans avoir pour autant le budget nécessaire… Résultat des courses, l’urgence guettant, il faut se rabattre sur une rénovation complète du bâtiment étape par étape. Si cela avait été commencé en 2005, avec un budget annuel consacré à ces travaux, ceux-ci seraient déjà terminés !

Bien entendu, la présentation qui en est faite est différente : lors du Conseil Municipal, il a été expliqué à tous que la Municipalité s’était toujours engagée à faire les travaux de la bibliothèque au « moment opportun », qu’il n’y avait pas d’urgence particulière à lancer ces travaux et que tout cela avait bien été réfléchi… Au vu du diagnostic, on comprend bien que les éléments de langage s’accordent mal à la réalité des faits. Jugez par vous-même.

Préconisations - bibliothèque

Les travaux prévus par la Ville, pour lesquels des appels d’offres ont été lancés, concerneront uniquement les fondations avec injection de résine et de micro-pieux pour stabiliser le bâtiment. Ces travaux porteront uniquement sur le bâtiment B. En clair, la rénovation n’en sera qu’à ses débuts même après les travaux prévus cette année ! Il faudra ensuite s’attaquer au sous-oeuvre des autres bâtiments, puis à la structure de ces bâtiments (planchers, toitures, gouttières, lucarnes…). Beaucoup de travaux sont donc encore à prévoir pour retrouver une bibliothèque en bon état. Pour éviter la stratégie du pompier qui arrive en dernier recours, les investissements réguliers du patrimoine dont la Ville a l’usage sont indispensables…

Rappelons également la proposition que nous avions faite il y a de cela plus d’un an : porter un projet de centre socio-culturel sur le terrain Boufflers (la moitié du parking actuel), incluant une extension du cinéma de centre-ville, la bibliothèque et pourquoi pas le Musée Napoléonien dont la Ville conserve actuellement les collections en caisse, tandis que, lentement mais sûrement, le bâtiment de la Villa Lavaurs se détériore (importantes fuites dans la toiture entres autres). La mutualisation d’équipements culturels et cinématographiques en plein centre-ville a du sens, tant pour la promotion de la culture à Fontainebleau que pour l’activité économique générée par les cinémas. Malheureusement, jamais nous n’avons eu une oreille attentive de la part de la Municipalité pour ne serait-ce qu’entamer une réflexion sur cette proposition…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here