La Municipalité obtient une décision favorable au multiplexe du Bréau

1
725
Les friches militaires qui entoureront le multiplexe à la Halle de Villars

Cher tous,

Hier avait lieu la réunion de la Commission Nationale d’Aménagement Commercial (CNAC) qui devait statuer sur le projet de multiplexe au Bréau. Les membres de la CNAC ont estimé que ce projet n’entrait pas en concurrence avec Varennes et ont en conséquence donné son feu vert au projet. Sans avoir les motivations de la Commission, il semble que la CNAC ne se soit que peu attardée sur les risques de perte d’activité pour le centre-ville de Fontainebleau…

En attendant d’en savoir davantage, il est surprenant que la Municipalité continue à soutenir becs et ongles ce projet, avec le carnet de chèque des avonno-bellifontains (surtout des Bellifontains à vrai dire puisque Fontainebleau garantira la dette de la SCI Halle de Villars à hauteur de 5M€ sauf élément nouveau), alors qu’il est maintenant clair que le projet d’hôpital au Bréau est gelé et que l’environnement du multiplexe sera donc en premier lieu pour la décennie à venir des friches militaires ! Les « nouveaux quartiers » tant espérés ne se réaliseront pas avant au moins 10 ou 15 ans, la Ville n’étant toujours pas propriétaire de ces emprises !

Bref, alors que toutes les Villes de France se battent pour conserver et agrandir leur cinéma en centre-ville, nous allons faire exactement l’inverse, en accordant même une rallonge budgétaire ! Et, grâce aux finances publiques, la fréquentation de l’Ermitage passera de 210 000 entrées en 2011 à 80 000 selon le dossier de l’exploitant, soit une diminution de plus de 60% ! Voulons-nous cela pour Fontainebleau ?

D’autres solutions existent pour étendre l’Ermitage en centre-ville : 

le terrain du Select n’est toujours pas vendu

Boufflers : le parking Boufflers s’étendra sur près de 15 000m2 et sur cet ensemble, 5000m2 (le parking actuel) sont propriété de la Ville. La moitié de cette emprise est constructible. De quoi accueillir largement 5 salles de cinéma et certainement, d’envisager un complexe culturel associant également bibliothèque, musée, salle d’exposition…

le garage OPEL, à côté du théâtre, est propriété de la SEM Pays de Fontainebleau (l’actionnaire principal du projet de multiplexe au Bréau, présidée par le Maire de Fontainebleau) : 3 salles sur cette parcelle sont tout à fait envisageable (la SEM elle, préfère y construire 29 logements…)

– le garage Jaguar rue de France…

Les solutions existent et relèvent d’un choix politique. Il ne s’agit pas de vouloir clamer lors des municipales « Fontainebleau a un deuxième cinéma » et ensuite voir son cinéma historique s’éteindre mais bien de conforter pour plusieurs décennies l’activité cinématographique en centre-ville et par extension, toute l’activité économique générée.

Le Parisien – 8 février 2013

La Commission nationale d’aménagement commercial (Cnac) a donné, hier matin, son accord au projet de multiplexe de la famille Reynaud (NDLR : il s’agit en fait du projet de la SCI Halle de Villars, gérée par le 1er adjoint au Maire de Fontainebleau et détenue par la Société d’Economie Mixte Pays de Fontainebleau dirigée par le Maire de Fontainebleau), prévu sur le site du Bréau (l’ancien quartier militaire) de Fontainebleau (notre photo). Ce multiplexe doit comprendre six salles ultramodernes, un grand hall d’accueil, un restaurant et des jeux d’enfants. Il complétera l’offre des cinémas Ermitage, situés en centre-ville (NDLR : dont la fréquentation chutera de plus de 60% selon l’exploitant lui-même).

 Frédéric Valletoux, le maire UMP de la ville, qui défendait le dossier, est ravi. « C’est un équipement qui va permettre de lutter contre la concurrence des multiplexes de Varennes-sur-Seine et de Dammarie. » Deux recours avaient été déposés contre ce projet. L’un par le responsable du multiplexe de Varennes, l’autre par une association de défense qui souhaite que les cinémas se développent en centre-ville. Sa responsable, Françoise de la Grange, confie qu’elle va « continuer son combat pour faire échouer le projet ». Elle est soutenue notamment par Cédric Thoma et Paule Svatek, ex-conseillers de la majorité. Ce qui fait dire au maire que « cette action est uniquement politique, en vue des municipales de 2014 » (NDLR : (rire) Qui veut afficher avoir un 2ème cinéma à Fontainebleau en 2014, quand bien même le 1er, en centre-ville, perdra toute son activité ?). Cédric Thoma, lui, propose que les cinémas s’implantent au quartier Boufflers, derrière le théâtre. Sauf que ce site va devenir prochainement un grand parking (NDLR : quand la presse locale fait les questions et les réponses…).

 

1 COMMENTAIRE

  1. Pourquoi être fermé à un autre cinéma hors centre ville ? On ne parle pas là de déménager l’Ermitage à la Halle mais bien d’en ouvrir un autre ailleurs ! Cela ne pourra que relancer la zone du Bréau déja bien sinistrée, et pourquoi pas faire revivre l’ensemble « avenue du Maréchal de Villars/Rue Gambetta » et un peu le vieil Avon où les commerces sont en bernes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here