Hôpital du Bréau : projet gelé, projet abandonné ?

0
773

 

Cher tous,

La République de Seine et Marne de cette semaine consacre un article sur le gel du projet de reconstruction de l’hôpital au Bréau. Une annonce surprenante qui intervient moins de deux semaines après la réélection de Frédéric Valletoux à la tête de la toute puissante Fédération Hospitalière de France. Le sujet avait pourtant fait régulièrement l’objet de communications annonçant l’imminence des travaux : deux lettres d’information fin 2010, début 2011 distribuées dans toute la circonscription électorale et une lettre distribuée spécifiquement aux Bellifontains en mars 2012, à la veille des élections législatives, annonçant le début des travaux pour fin 2012 !

Autant de changement en si peu de temps est étrange. Que le Gouvernement souhaite revoir les priorités est une chose ; en revanche, on ne remet pas à plat tout le dossier sans que le Maire de la commune et encore plus le Président de la Fédération Hospitalière de France ne soit informé des mois à l’avance… Fontainebleau était prétendument inscrit dans le Plan Hôpital 2012, au même titre que l’Hôpital Necker à Paris, reconstruit sur place. Pourtant à Necker les travaux sont engagés depuis près de 2 ans  et Fontainebleau ne voit toujours rien venir, si ce n’est des papiers dans les boîtes aux lettres promettant un démarrage de travaux l’année suivante ! La seule annonce ayant eu lieu à ce sujet est une réduction de la voilure du projet Bréau l’an passé, le projet passant de 447 lits à 330, c’est à dire moins que les 430 lits que comptent la Polyclinique et l’Hôpital aujourd’hui.

Dans ces temps de crise et de disette budgétaire, le pragmatisme s’impose. Si l’Etat est décidé à n’engager aucun fond dans un nouveau hôpital au Bréau, il faut d’urgence s’intéresser à ce qui peut être fait sur place, comme l’a d’ailleurs fait Necker. Cela ne signifie pas pour autant que Polyclinique et Hôpital ne doivent pas travailler de concert ni mutualiser des équipements. L’IRM fait par exemple l’objet d’un partage d’activités entre Polyclinique et hôpital. Il est urgent de provoquer une réunion entre l’Agence Régionale de Santé et le Conseil Municipal pour étudier les diverses options.

Il est impensable de laisser l’hôpital devenir de plus en plus vétuste pour s’accrocher à un projet de reconstruction au Bréau si le Gouvernement abandonne le projet. En la matière, c’est le bon sens qui doit dominer afin de préserver l’offre hospitalière à Fontainebleau !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here