Reprise en main pour les Conseils de Quartier

0
1772

Cher tous,

Après les 20 pages de publicité payées – aux frais du contribuable – par l’équipe municipale dans la République de Seine et Marne de la semaine dernière, la Municipalité poursuit sa tournée électorale avec les Conseils de Quartier. Les quartiers sont maintenant regroupés, sans élu référent.

Hier soir avait lieu la réunion de quartier ouverte aux habitants des quartiers 3,4,5 (France, Joffre, les Pleus). Parmi la documentation disponible à l’entrée, on trouvait le fameux dossier spécial Fontainebleau de la République (qui ressemble à s’y méprendre à un bilan de mandat). La réunion s’est ouverte par des « points d’information » sur la rénovation de la Bibliothèque, l’opération Place de la République et l’avenir des cinémas de Fontainebleau.

Le Maire expliquait ensuite que « pour faire taire les rumeurs » et « ceux qui disent n’importe quoi » ces points avaient été inscrits à l’ordre du jour.

Sur la Place de la République, de gros mensonges ont été annoncés :

– le coût du projet a, comme par magie, été revu à la baisse. De 8,5M€ on est passé à un coût estimé entre 5 et 7M€, reconstruction d’une Halle comprise. Sur quels investissements sont réalisées les économies ? Mystère…

– Il a été annoncé un déplacement du Marché pour 18 mois mais un échéancier de travaux de la Place sur quatre exercices budgétaires : le Marché pourra-t-il se réinstaller sur la Place du Marché avant la fin des travaux ? Cela ne paraît pas très cohérent avec la posture qui consiste à dire « pendant les travaux, le Marché sera déplacé »…

– De même, l’équipe municipale a tenu à rassurer sur sa capacité financière à porter le projet en annonçant entre 1,25 et 1,75M€ investis sur la Place de 2013 à 2017, à mettre en regard avec les 4M€ de dépenses d’investissement annuelles de la Ville. Vrai, la Ville investit 4M€ par an : néanmoins, la première dépense d’investissement est le remboursement en capital de la dette pour près de 1,7M€. Sur le solde restant, 2,3M€, il faut encore procéder à des travaux dans les écoles, acheter du matériel pour les services de la Ville, refaire les routes… En clair, si vous consacrez entre 1,25 et 1,75M€ par an pour les travaux de la Halle, vous ne refaites plus aucune route jusqu’en 2017 !

Sur les cinémas de Fontainebleau :

– l’élément de langage est bien rôdé : « Le multiplexe de la Halle de Villars est un deuxième cinéma pour Fontainebleau et il est urgent de le faire car l’Ermitage a perdu 31% de ses entrées entre 2008 et 2012 ». C’est tout simplement faux : entre 2007 et 2011, dernière année avec des chiffres complets, l’Ermitage a perdu 15,9% de ses entrées (2007 : 249 000, 2008 : 262 000, 2009 : 247 000, 2010 : 216 000, 2011 : 210 000). L’Ermitage annonce en revanche une estimation 2012 à 180 000 entrées, justifiant ainsi la baisse de 31% affichée : de là à créer les conditions d’une anticipation auto-réalisatrice…

Au delà des chiffres, la question du maintien de l’Ermitage se pose. Dans le dossier administratif présenté par l’exploitant à la Commission Départementale d’Aménagement Commercial, il est indiqué « Il est envisagé une répartition du potentiel de la façon suivante : 80 000 à 90 000 entrées à l’Ermitage, 220 000 à 260 000 à CinéParadis’« . En clair, l’Ermitage réalisera au mieux à terme 90 000 entrées contre 210 000 aujourd’hui. Ce qui n’est pas sans inquiéter la Direction Régionale des Affaires Culturelles : « Néanmoins, la DRAC appelle l’attention sur les risques liées à une exploitation sur deux sites distincts, (…), la question du maintien de l’exploitation en centre-ville pourra se poser à moyen terme » En résumé, il n’y a pas de raison pour que Fontainebleau échappe à ce qui s’est produit partout en France lorsqu’un cinéma de centre-ville et un multiplexe étaient exploités de concert. L’exemple tout proche et récent de Montereau et Confluences en atteste.

Il est profondément regrettable que les réunions de quartier se transforment en meeting politique, où l’on vient déformer la réalité pour obtenir un assentiment des riverains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here