Peut-on bloquer le service public en cas d’agression d’un employé ?

0
884

                                           

Cher tous,

Depuis hier, c’est la galère dans les transports, sur les TER, les TGV et même le réseau Transilien (avec d’importants retards hier et ce matin encore).

La cause de tout ce remue-ménage ? L’agression très violente il est vrai d’un contrôleur par un grand malade (il n’y a pas d’autre mot) hier en début de matinée… Depuis, les cheminots ont « exercé leur droit de retrait », plongeant la France des travailleurs dans le chaos.

Retards et annulations de trains se font dans le plus grand désordre, et qui en pâtit ? Les voyageurs… Il y a une logique que je ne m’explique pas bien : en quoi les voyageurs devraient-ils être les victimes collatérales de cette agression ? Des milliers de voyageurs bloqués, obligés de passer la nuit sur place ou à l’hôtel. La galère pour aller bosser le lendemain… Trop c’est trop.

Imaginez un peu que les agents ERDF fassent la même chose lors de l’agression de l’un des leurs – chose qui arrive régulièrement – quand, par exemple, ils doivent couper l’électricité à un client pour impayés. L’équivalent de l’action des personnels SNCF serait tout bonnement de couper le courant à toute la France. Tous solidaires, tous plongés dans le noir, basta.

Imaginez pareillement les policiers dirent « bah, nous quittons notre poste suite à l’agression violente de l’un des nôtres » (chose qui arrive aussi régulièrement). S’en suivraient pillage et violence sans que personne n’intervienne. Ou encore les médecins quitter les hôpitaux et laisser les gens se débrouiller. Ou les pompiers…

Le service public – car le transport ferroviaire sur le territoire national est un monopole et de ce fait un service public – ne peut pas être interrompu comme cela, au gré des humeurs des uns et des autres. Un tel comportement est profondément anti-républicain : les lois de la République, on s’en fiche on fait ce qu’on veut. Et bien non, en France, cela ne doit pas se passer ainsi. Qu’il y ait de l’émotion, de la colère, c’est normal et compréhensible. Qu’en revanche, un commando de quelques milliers d’agents bloque tout un pays, c’est inacceptable et intolérable.

L’esprit de responsabilité n’a vraiment aucun sens pour certains…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here