La sécheresse frappe durement le Gâtinais, la Région IDF s’engagera-t-elle ?

0
749

Cher tous,

Les régions, acteurs essentiels de la « chaîne administrative » française, sont, au même tire que l’Etat, amenées à s’engager lorsque des catastrophes touchent leur territoire. Avec leurs compétences en termes d’aménagement du territoire, d’environnement, de transport ou encore des lycées, elles gèrent de vastes pans de l’économie et possèdent des budgets conséquents. En Île-de-France, c’est un budget colossal que Jean Paul Huchon, président socialiste de la région, a en charge avec 11 milliards d’euros.

A titre de comparaison, le budget de l’Etat est d’environ 250Md€ de recettes dont près de 100 sont reversées aux différentes collectivités territoriales soit environ 150Md€ à disposition pour payer les salaires et mener les politiques gouvernementales…

11Md€ à la région IDF vs 150Md€ pour l’Etat, il y a tout lieu de croire que sans l’apport des régions, les politiques gouvernementales ne peuvent pas tout (d’autant que l’Etat est le « prêteur en dernier recours » et le seul qui peut s’endetter et qui l’a donc largement fait avec 1 700Md€ de dettes…).

Pourtant, dans la crise qui touche les agriculteurs (et oui M. le président Huchon, il y a des agriculteurs en IDF !), M. Huchon s’est tenu silencieux depuis le début. Dans le Gâtinais Seine-et-Marnais, les agriculteurs, qu’ils soient éleveurs ou céréaliers sont durement touchés par la sécheresse. Les rendements de céréales ne sont déjà plus que d’environ 50%, nourrir les bêtes avec du fourrage coûte cher, très cher.

Aujourd’hui, Valérie Pécresse et Frédéric Valletoux, maire de Fontainebleau, ont dénoncé cette situation en demandant que la Région IDF s’engage enfin aux côtés de l’Etat (le président de la République a annoncé de nombreuses mesures dont le report des remboursements de prêts pour laisser un peu de trésorerie aux agriculteurs, le total se chiffrant à près de 1Md€) !

Dans une lettre ouverte, ils demandent à Jean-Paul Huchon de préparer un plan d’urgence face à cette crise. Seront-ils entendus ? Pas sûr quand on sait que la région n’avait pas participé au Plan de Relance en 2009 au plus fort de la crise…

A suivre donc !

PARIS, 9 juin 2011 (AFP) – Valérie Pécresse (UMP), chef de l’opposition au conseil régional d’Ile-de-France, demande dans une lettre ouverte au président Jean-Paul Huchon (PS) de prendre des mesures pour aider le secteur agricole à faire face à la « sécheresse sans précédent ».
« Face à l’urgence de cette situation, nous souhaitons une réaction immédiate et adaptée à la gravité de la situation, afin que la région soit aux côtés des agriculteurs comme l’Etat l’est aujourd’hui », écrit-elle dans ce courrier communiqué jeudi à la presse.
Elle demande notamment au président du conseil régional de mettre en place une aide au transport et à l’achat de fourrage, d’intervenir auprès des banques pour bonifier les prêts aux agriculteurs, de participer financièrement à la création de bassins collinaires de stockage des écoulements d’eau.
Le groupe « majorité présidentielle » de la région, annonce Mme Pécresse, va proposer « les initiatives qui s’imposent pour venir en aide au monde agricole », dans le cadre de la prochaine séance du conseil régional, les 23 et 24 juin.
En outre Valérie Pécresse et Frédéric Valletoux, conseiller régional UMP et maire de Fontainebleau, organisent vendredi une réunion sur ce sujet « avec les principaux acteurs du monde agricole francilien » (FDSEA, Jeunes agriculteurs, chambre d’agriculture, représentants des producteurs de fruits et légumes et des éleveurs).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here