Rama Yade, candidate dans les Hauts-de-Seine !

0
673

rama-yade

Le Figaro

La trà¨s populaire secrétaire d’Etat aux Sports a manifestement réussi à  convaincre l’Elysée de la laisser se présenter dans les Hauts-de-Seine, dont elle est originaire. Et ce, contre l’avis de Valérie Pécresse, tàªte de liste pour la région Ile-de-France.

La fin d’un match entre Valérie Pécresse et Rama Yade. La premià¨re voulait que la seconde soit, contre son gré, candidate aux régionales dans le Val-d’Oise : il n’en sera rien. La secrétaire d’Etat aux Sports sera bien candidate dans «son» département, les Hauts-de-Seine, derrià¨re André Santini, a annoncé lundi matin Valérie Pécresse, tàªte de liste UMP pour la région Ile-de-France. Selon Europe 1 , la décision a été entérinée lors d’une réunion au sommet, dimanche soir à  l’Elysée.

Un arbitrage qui intervient aprà¨s un mois de tractations internes, et surtout d’un véritable bras de fer tenu par Rama Yade. Car la perspective d’un parachutage en tàªte de liste dans le Val-d’Oise – une proposition derrià¨re laquelle se trouvait l’Elysée – n’enchantait pas vraiment la plus populaire des ministres. Conseillà¨re municipale d’opposition depuis 2008 à  Colombes, ville où elle a grandi, la secrétaire d’Etat aux Sports tenait absolument à  rester dans les Hauts-de-Seine, où elle entend conquérir aux prochaines législatives le fief communiste du député Roland Muzeau.

«Une décision cohérente»

Porte-parole de Valérie Pécresse pour les régionales, Rama Yade avait màªme menacé de tout plaquer, détestant qu’une dirigeante UMP déclare, de manià¨re anonyme dans la presse, qu’elle ferait plus «couleur locale» dans le populaire Val-d’Oise que dans les huppés Hauts-de-Seine. «Je n’ai rien à  faire là -bas», avait-elle insisté. «Nous sommes tous d’accord pour dire que c’est plus cohérent», a concédé lundi matin Valérie Pécresse, au micro d’Europe 1.

Aprà¨s son refus en 2008 de conduire la liste UMP aux européennes en Ile-de-France, comme le souhaitait Nicolas Sarkozy, la benjamine du gouvernement a donc une nouvelle fois réussi à  tenir tàªte à  ses supérieurs. Reste désormais à  savoir quelle place exacte occupera Rama Yade sur la liste altoséquanaise d’André Santini, un détail que Valérie Pécresse n’a pas précisé lundi. A priori, la secrétaire d’Etat aux Sports devrait figurer en deuxià¨me position, une place que Nicolas Sarkozy aurait toutefois aimé voir attribuée à  Marie-Dominique Aeschlimann, l’épouse de son ancien conseiller technique et actuel député d’Asnià¨res, Manuel Aeschlimann.

Lundi soir, l’UMP annonce que c’est le député Axel Poniatowski qui conduira la liste du parti dans le Val-d’Oise, en remplacement de Rama Yade.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here