Ces consultants qui nous coûtent (trop) chers

Chaque jour qui passe suscite de nouvelles interrogations sur la manière dont sont choisis les consultants et autres cabinets travaillant pour la Ville.

Nous avions déjà souligné qu’en septembre 2015, le nouveau logo « F » de la Ville avait coûté plus de 30 000€. Il avait été réalisé par une agence (Beaurepaire) travaillant régulièrement pour la Fédération Hospitalière de France, présidée par le Maire de Fontainebleau.
Lors du Conseil Municipal de mars, nous avons découvert que le nouveau site Internet allait coûter 30 783€ HT (ce qui est déjà très cher). Il sera réalisé par la société Stratis, société qui a réalisé à l’été 2016 le site Internet de… la Fédération Hospitalière de France.
Nous avons aussi découvert à cette occasion que la Ville avait sollicité un cabinet de conseil pour réaliser une « politique sportsanté » pour 10 000€ HT. La consultante dédiée au projet (Mme Raphaëlle Joubert) travaille par ailleurs comme consultante projets, marketing et communication dans l’entreprise MX Conseils, domiciliée et fondée par Mme Marie-Sophie Houis, connue à l’époque sous le nom de Mme Valletoux, 1ère épouse de M. le Maire.
La politique sportsanté sera animée par une association ad hoc créée pour l’occasion, « Fontainebleau sportsanté« , qui bénéficie cette année d’une subvention de 1000€ et dans laquelle la Ville a désigné deux représentants au dernier Conseil Municipal. Elle est présidée par Vincent Malavoy, élu de 2005 à 2014 dans l’équipe du Maire. A ses côtés figurent comme trésorier, M. Frédéric Perrot, designer de profession et dirigeant de Whao Design et M. Julien Gondard, ancien directeur de cabinet du Maire, comme secrétaire.
L’an dernier, M. Perrot (Whao Design) a travaillé pour la Ville et a ainsi touché : 2475€ pour la réalisation du programme de la saison culturelle, 825€ pour le programme bimestriel des spectacles du théâtre, 385€ pour la création graphique pour la promotion des commerces de Fontainebleau. C’est également Whao Design qui en 2015 avait facturé à la Ville 2475€ pour « la mise en page et suivi de la charte graphique » ou encore 3025€ pour la « création graphique carte de voeux 2016 ». Julien Gondard a été directeur de cabinet du Maire jusqu’en 2013 et travaille depuis à la chambre des métiers (bien loin du monde médical donc). Plus troublant, l’épouse de M. Gondard a travaillé en 2016 pour la Ville de Fontainebleau en facturant 2784€ pour de la « création graphique pour la campagne sur les incivilités ».

Si tous ces éléments n’ont intrinsèquement rien d’illégal, ils ne manquent pas d’interroger. Sur les montants très importants payés alors que l’on augmente les impôts pour les bellifontains. Sur la manière dont sont choisis les consultants pour la Ville de Fontainebleau. Sur l’opportunité même d’y avoir recours : lorsque l’on a un service communication à la Maire, avec un graphiste de qualité, pourquoi payer des prestations extérieures ? a-t-on vraiment besoin d’un cabinet de conseil pour inciter les médecins à prescrire du sport dans une Ville comme la nôtre ? a-t-on besoin d’avoir un site Internet payé chèrement lorsque notre territoire regorge d’étudiants compétents en informatique ?

Et surtout : comment tous ces cabinets, conseils et prestataires extérieurs sont-ils choisis ?

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article, ajoutez-en un !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*